Maison Désiré : 20 ans d'expérience 2000 produits 800 whiskies 250 rhums....
Recherchez par pays, par type, par marques, par année, ...
 
Présentation des différentes distilleries ou Single Malts Ecossais de A.. à......Z
 
Aberfeldy
 
Fondée en 1896 par John Dewar, fils de Thomas Dewar. La distillerie Aberfeldy est située au coeur des Monts Grampians, au Sud des Highlands. Elle fut entièrement rénovée en 1972. Le whisky de la distillerie est surtout destiné à la production de blends, entre autres dans la composition du célèbre blend Dewar's White Label, Scottish Leader et Johnnie Walker. Seulement 2 versions officielles existent actuellement, le 12 ans et le 21 ans d'âge.
 
Aberlour
 
Bien que la marque existe depuis 1879, la distillerie a été fondée en 1826 par James Gordon et Peter Weir. La distillerie d'origine, qui a été détruite dans un incendie, a été reconstruite en 1879 par James Fleming (1830-1895): c'est cette date qui est indiquée sur les bouteilles.. En 1974, l'entreprise Pernod achète Campbell & Sons Ltd, propriétaire de la distillerie. Un an après, le groupe Pernod Ricard est constitué, dont fait encore partie la marque Aberlour.
 
 
Allt-a-bhainne
 
La distillerie a été fondée en 1975 par le groupe Seagram (Chivas and Glenlivet group) pour produire du whisky destiné aux blends du groupe. La première distillation eu lieu en 1975 et la capacité de production fut doublée en 1990. La distillerie est moderne, et tout le processus de distillation est surveillé par une seule personne. Ceci est possible notamment à cause du fait que tout se trouve de plain pied dans la distillerie. Dès que le whisky est distillé, il est expédié par camion-citerne pour être mis en fût et porté à maturation dans les chais appartenant au groupe, dans la région de Keith. Le malt est utilisé dans les assemblages Chivas Regal, Passport, Something Special et 100 Pipers. Il est très rare de trouver ce whisky sous forme de single malt.
 
 
An Cnoc / Knockdhu
 
La distillerie a été fondée en 1975 par le groupe Seagram (Chivas and Glenlivet group) pour produire du whisky destiné aux blends du groupe. La première distillation eu lieu en 1975 et la capacité de production fut doublée en 1990. La distillerie est moderne, et tout le processus de distillation est surveillé par une seule personne. Ceci est possible notamment à cause du fait que tout se trouve de plain pied dans la distillerie. Dès que le whisky est distillé, il est expédié par camion-citerne pour être mis en fût et porté à maturation dans les chais appartenant au groupe, dans la région de Keith. Le malt est utilisé dans les assemblages Chivas Regal, Passport, Something Special et 100 Pipers. Il est très rare de trouver ce whisky sous forme de single malt.
 
 
Ardbeg
 
L'emplacement de la distillerie était au XVIIIème siècle un excellent repaire pour les distillateurs clandestins. Après bien des déboires avec les "excise men", une distillerie légale fut construite en 1815 par John McDougall. Propriété de la famille McDougall dès 1817, la distillerie Ardbeg fut reprise par Hiram Walker & Sons en 1977. Le groupe Walker devint plus tard partie du groupe Allied Distillers. En sommeil de 1981 à 1989, elle ne fonctionna qu'au tiers de sa capacité jusqu'en 1997. Glenmorangie Plc racheta la distillerie en 1997. Ses nouveaux propriétaires ont renoué avec une tradition chère à Ardbeg, l'élaboration d'un single malt très tourbé.
 
 
 
Ardmore
 
Fondée en 1897 par William Teacher. La distillerie se situe à l'Est de la région Speyside, entre la rivière Bogie, la forêt de Clashindarroch et les premiers contreforts des monts Grampians. La distillerie Ardmore est une des rares distilleries à chauffer ses alambics au charbon. Ardmore en gaélique écossais signifie "Grande Hauteur". Le single malt Ardmore entre dans la composition de nombreux blends, en particulier le Teacher's Highland Cream.
 
 
 
Arran
 
 
Arran est l'unique distillerie de whisky située sur l'île d'Arran en Ecosse. Etablie à Lochranza, elle a été fondée en 1995. Arran a une longue histoire dans le monde du whisky. Au milieu du XVIIIème sicècle. il existait près de cinquante distilleries sur l'île (la plupart clandestines), mais elles ont toutes fermé depuis. La création de la nouvelle distillerie en 1995 renouvelle donc la tradition sur Arran. L' eau de vie qui y est produite a reçu l'appellation « whisky » en 1998. La distillerie possède 1 wash still et 1 spirit still. Une partie des fûts est stockée dans les entrepôts de Springbank à cause du manque de place et de l'impossibilité légale de les agrandir. Le whisky Arran est utilisé dans de nombreux blends parmi lesquels on trouve Robert Burns, Loch Ranza et Holy Isle Cream Liquor.
 
Auchentoshan
 
Auchentoshan est une distillerie des Lowlands située à Dalmuir dans le Dumbartonshire en Écosse.C'est une des dernières distilleries des Lowlands encore en activité. Située à proximité de Glasgow sur les contreforts des Old Kilpatrick Hills, elle a été fondée en 1817 par John Bulloch sous le nom de Duntocher. Après la faillite de son fondateur, elle est rachetée en 1834 par John Flart et Alexander Filshie. Ils modifient son nom en Auchentoshan ce qui signifie en gaélique écossais « le coin du pré ».Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1941, la distillerie est pratiquement totalement détruite par un bombardement allemand. Après avoir changé plusieurs fois de propriétaires, elle est rachetée et agrandie par Morrisson Bowmore Distillers Ltd en 1974. Enfin, en 1994, elle est rachetée par ses propriétaires actuels, les japonais de Suntory. Auchentoshan pratique, comme les Irlandais, une triple distillation avec trois Alambics : 1 wash still, 1 low wines still, 1 spirit still.
 
 
Auchroisk
 
Auchroisk est une des plus jeunes distilleries d'Écosse. Elle est située à Mulben, dans la région de Moray. Elle fut construite en 1974 par Justerini & Brooks (J&B) - qui possédait déjà à l'époque les distilleries de Glen Spey , Knockando et Strathmill - afin de répondre à la demande de l'industrie des whiskies blended. Un premier single malt fut produit pour l'assemblage dès 1978. La première mise en bouteille d'un single malt eut lieu en 1986 sous le nom « The Singleton » , le nom gaélique Auchroisk semblant trop compliqué à prononcer pour le client moyen. Il se prononce en effet ofreujsk. L'appellation traditionnelle fut cependant réutilisée dès 2001 avec la mise en bouteille du Auchroisk 10 Year Old Flora & Fauna. 90% de la production de la distillerie est aujourd'hui destinée à l'assemblage.
 
 
Aultmore
 
La première pierre de la distillerie a été posée en 1895 par Alexandre Edward, fils de David Edward qui était propriétaire de Benrinnes au sud d'Aberlour. Alexandre Edward était une figure marquante dans l'industrie du whisky, et construisit avec Peter J. Mackie (Restless Peter) la distillerie Craigellachie en 1898. La première goutte d'alcool sortit des alambics en 1897, et moins d'une année plus tard, la production dépassait les 450.000 litres annuels. La même année, en 1898, Alexandre Edward faisait l'acquisition de la distillerie Oban, créant la société "The Oban and Aultmore-Glenlivet Distilleries Ltd". L'année 1899 était le début d'une grande crise dans le monde du whisky, et la prohibition aux Etats-Unis donna le coup de grâce, et Oban et Aultmore furent vendus en 1923 à John Dewar & Sons. En 1925, un rapprochement entre Dewar et DCL fait entrer Aultmore dans le giron d'UDV. Nouvelle fermeture de la distillerie durant la seconde guerre mondiale, entre 1943 et 1945 à cause d'une nouvelle pénurie d'orge. D'importants travaux de transformation ont obligé la distillerie à fermer entre 1970 et 1971. UDV se sépara de la distillerie à l'occason d'une fusion, et la vendit au propriétaire actuel en 1998. L'immense majorité de la production est utilisée dans les blends VAT69, Dewar's White Label, et Johnnie Walker Black Label
 
 
Ayrshire
 
La distillerie Ladyburn était située dans les Lowlands et eut une existence très courte puisqu'elle produisit du whisky de 1966 à 1975. Elle était située dans le même complexe que la distillerie Girvan, distillerie de grain toujours en activité appartenant à William Grant & Sons (Glenfiddich). Les négociants ont l'habitude de commercialiser les fûts restants de Ladyburn sous le nom d'Ayrshire.
 
 
Balblair
 
Les origines de la distillerie Balblair remonteraient à 1749. Balblair est la deuxième plus vieille distillerie d'Ecosse. Située dans le Ross-Shire, elle fut fondée par John Ross qui connut une première faillite en 1817. L'actuelle distillerie date de 1872, année durant laquelle elle fut reconstruite et agrandie à proximité de son emplacement initial par Alexander Cowan qui venait de racheter la distillerie au petit-fils de John Ross. Après la guerre, la distillerie fut rachetée par Robert Cumming, notaire à Banff. Cumming était également le propriétaire de Pulteney. Rachetée par Hiram Walker en 1970 lors du départ à la pension de Cumming, un troisième alambic fut installé quelques années plus tard. La société de Hiram Walker fut englobée par Allied Distillers. La distillerie a été rachetée en 1996 par le groupe Inver House Distillers Ltd.
 
 
Balmenach
 
La distillerie Balmenach fut fondée en 1824 par James McGregor qui distillait clandestinement depuis des années avec ses deux frères dans la région de Tomintoul. James McGregor était ainsi l'un des premiers fermiers de la région à obtenir une licence officielle lui permettant de distiller de façon légale. Son whisky fut acheté dès la première année par une firme d'Aberdeen, ainsi que par Lord Selkirk et le Duc de Bedford. James décéda au cours des années 1870 et c'est ainsi que John, l'un des fils de James MacGregor dut quitter la Nouvelle-Zélande où il gagnait beaucoup d'argent avec sa ferme pour revenir à la maison paternelle pour reprendre la gestion des affaires en 1878. John refusa de modifier quoi que ce soit aux installations de la distillerie de son père malgré l'état de vétusté de celle-ci. Il fallut attendre 1897 pour amorcer timidement le processus de rénovation de la distillerie, lorsque James McGregor, fils de John devint le premier directeur de la Balmenach-Glenlivet Distillery Ltd. La première chose que James fit construire fut une voie de chemin de fer reliant la distillerie à la gare de Cromdale. La distillerie Balmenach connut une première période de fermeture durant la première guerre mondiale, comme la plupart des distilleries. En 1922, la distillerie fut achetée par un groupe d'assembleurs: MacDonald Green, Peter Dawson et James Watson. Quelques années plus tard, le groupe fut absorbé par Distillers Company Ltd, qui céda ses parts en 1930 à Scottish Malt Distillers Ltd. Ce groupe devint plus tard United Distillers, après la reprise de DCL par Guiness. En 1993 la distillerie fut fermée par UDV avant d'être rachetée le 2 décembre 1997 par Inver House. La production reprit le 2 mars 1998. Cependant, les chais étaient vides lors du rachat, ce qui fait qu'il va falloir patienter encore quelques années avant de voir la première production de la nouvelle distillerie sur le marché.
 
 
Balvenie (The)
 
Créée sous le nom de Glen Gordon, The Balvenie fut la deuxième distillerie construite par William Grant après Glenfiddich en 1887. Ses alambics provenaient à l'origine des distilleries Lagavulin et Glen Albyn. La raison pour laquelle William Grant préférait acheter des alambics d'occasion n'était pas d'ordre économique. Il voulait n'employer que des alambics ayant fait leurs preuves. Dans les années 1960, The Balvenie doubla sa capacité de production puis de nouveau dans les années 1970. La distillerie commercialise son single malt depuis 1973. Elle disposerait dans ses chais de très vieux fûts datant des années 1930. La distillerie Balvenie est située en plein coeur de la région Speyside. La distillerie a été érigée en 1892 par la reconversion d'un vieux manoir du 18ème siècle. La première distillation eut lieu en 1893. Depuis, peu de choses ont évolué, et la distillerie est profondément attachée à ses racines.
 
 
Banff
 
Banff, dont l'histoire est une succession de destructions et de reconstructions, se situait à moins d'un mile de la ville dont elle porte le nom, le long de la côte nord du Speyside. Elle fut fondée par James Mc Killigan en 1824 sous le nom de Mill of Banff pour prendre le nom de Inverboyndie Distillerie. Fermée en 1863, elle fut reconstruite sur un autre site à Inverboyndie. Détruite par un incendie en 1877, elle fut la cible d'un bombardement en août 1941. En 1953, une explosion dans la salle des alambics causa d'importants dommages. Le dernier bâtiment existant fut également détruit par un incendie en 1991. Son single malt reste toutefois disponible auprès de certains embouteilleurs indépendants.
 
Ben Nevis
 
La distillerie Ben Nevis doit son nom à la plus haute montagne du Royaume-Uni, au nord de Fort William. Fondée en 1825 par John MacDonald, c'est une des plus vieille distillerie d'Écosse et une attraction populaire de Fort William. Ben Nevis fut la première distillerie à produire à la fois du whisky de malt et du whisky de grain. L'eau utilisée pour le whisky vient de Allt a' Mhuilinn coulant sur la face nord du Ben Nevis. Elle est aujourd'hui la propriété du groupe Japonais Nikka.
 
 
Benriach
 
La distillerie Benriach a été fondée en 1897 par la famille Grant juste à côté de la distillerie Longmorn. Pour cette raison elle a longtemps été appelée Longmorn 2. En 1965, la distillerie est reprise en main par Glenlivet Distillers Ltd. Elle est totalement réhabilitée et réorganisée. En 1983, en plus de la distillation traditionnelle, BenRiach commence la distillation d'un whisky tourbé. Cette décision découle des difficultés de stockage des distilleries d'Islay. Seagram alors propriétaire des lieux, n'ayant pas de distillerie sur l'île d'Islay,se trouve en état de pénurie de whiskies tourbés pour la fabrication de ses blends. En 2001, Pernod Ricard rachète la société à Seagram. En 2004, la distillerie est achetée par un consortium de trois partenaires emmenés par un vétéran des distilleries écossaises, Billy Walker, associés à deux investisseurs sud-africains Geoff Bell et Wayne Keiswetter. Le 1er septembre 2008, BenRiach rachète la distillerie de Glendronach qui appartenait à Pernod Ricard.
 
 
Benrinnes
 
Benrinnes est une distillerie de whisky située à Aberlour dans le Banffshire en Écosse. Elle a été créée en 1826. Ses débuts ont été assez chaotiques puisque la distillerie a été détruite trois ans plus tard en 1829 par un glissement de terrain occasionné par une inondation. La distillerie pris à ce moment-là le nom d'une ferme se trouvant à proximité Lyne of Rutherie. La distillerie changea plusieurs fois de propriétaires entre 1840 et 1865. Elle prit son nom définitif en 1845. La chambre des alambics fut détruite en 1896 par un incendie. Benrinnes subit de plein fouet la crise du whisky de l'entre deux guerres : elle ferma entre 1932-1933 puis pendant la Seconde Guerre mondiale en 1943-1945. Benrinnes est une des rares distilleries écossaise à pratique la triple distillation. Ses whiskies sont très onctueux, marqués par des notes de miel et d'épices
 
 
Benromach
 
Duncan MacCallum et F.W. Brickmann fondent la distillerie Benromach en 1898. Duncan MacCallum était auparavant employé à la distillerie Ben Nevis et FW Brickmann était détaillant en spiritueux à Leith à Édimbourg. Même si la construction de la distillerie date de 1898, la production ne commença qu'en 1900 à cause de la crise du whisky que traversait l'Ecosse ces années là. La distillerie ferma même en 1901 pour raisons financières. En 1938 Benromach devint la propriété de Associated Scottish Distilleries Ltd. Entre 1966 et 1974, la distillerie fut modernisée et continua à produire jusqu'en 1983, date à laquelle elle fut fermée. En 1993, l'embouteilleur indépendant Gordon & Macphail, racheta le site et réorganisa la production. La distillerie fut officiellement rouverte par le Prince de Galles et l'embouteillage de la production commença en 2004. Chaque année Benromach produit entre 150 000 et 250 000 litres d'alcool.
 
 
Ben Wyvis
 
Distillerie ouverte en 1965 aux côtés de la distillerie Invergordon. Cette distillerie à servi uniquement aux whiskies d'assemblage à de rares exceptions près et fut complètement démantelée en 1977. Une première distillerie du même nom a existé dans les années 1890 pour disparaître elle aussi quelques 30 ans plus tard.
 
 
Bladnoch
 
Bladnoch est une distillerie de whisky située près de Wigstown dans le district de Dumfries and Galloway . C'est la plus méridionale des distilleries écossaises. Localisée sur la rive de la rivière Bladnoch, elle est une des trois dernières distilleries des Lowlands. Fondée en 1817 par John et Thomas McClelland, la distillerie est agrandie et modernisée en 1878. En 1887, le site occupait 2 hectares. Elle produit aujourd'hui jusqu'à 230 000 litres d'alcool par an.
 
 
Blair Athol
 
La date précise du début des activités de la distillerie Blair Athol n'est pas connue. Il est cependant clair que des fermiers des environs s'adonnaient à la distillation dès le début du 18ème siècle. Ainsi les paysans travaillaient l'été dans les champs et l'hiver à la distillerie. En 1798 une distillerie du nom d'Aldour fut crée à l'emplacement où se trouve actuellemen Blair Athol par John Stewart et Robert Robertson. Leur entreprise ne fut pas très fructueuse, mais après la promulgation de l'Excise Act en 1823, la distillerie fut reprise par John Robertson sous le nom de Blair Athol. La distillation reprit en 1827 sous la direction de Alexander Connacher. La distillerie fut reprise vers 1850 par Peter MacKenzie qui popularisa Blair Athol en Ecosse et en Angleterre. La distillerie fut fermée en 1932, et la société Peter MacKenzie & Co fut reprise par Arthur Bell & sons. La distillerie ne fut rouverte qu'en 1949, année au cours de laquelle elle fut entièrement rénovée. La capacité de production fut doublée en 1970.
 
 
Bowmore
 
Bowmore est située dans le village de Bowmore sur l'île d'Islay sur la côte occidentale de l'Écosse. Placée au centre de l'île célèbre pour sa production de whisky, la distillerie Bowmore se trouve sur la rive orientale du Loch Indaal, une grande baie de la côte ouest d'Islay. Son principal chai se trouve même au dessous du niveau de la mer. Créée en 1779 par John Simpson, c'est la plus ancienne distillerie officielle de l'île. En 1963, elle passe entre les mains de l'entreprise Morrison Bowmore. En 1994, le japonais Suntory a racheté la distillerie. Bowmore est connue pour produire une très grande variété de whiskies de différents âges et maturations. Son single malt n'est pas aussi tourbé que ses grands voisins du sud, mais est plus puissant que ses voisins du nord.
 
 
Braeval
 
Fondée en 1973 sous le nom de Braes of Glenlivet, la distillerie était uniquement destinée à produire du malt pour la fabrication des blends de The Chivas & Glenlivet group. Lors de sa création, la distillerie était la plus moderne d'Ecosse. En 1995, Braes of Glenlivet fut rebaptisée en Braeval, parce que le propriétaire de la distillerie voulait supprimer du nom la mention "Glenlivet", étant également propriétaires de la distillerie "The Glenlivet" qui s'est longtemps battue pour l'exclusivité du nom. Le changement de nom eut lieu en 1995. La distillerie de dispose pas de ses propres chais. Le new make spirit est acheminé en camion-citerne vers les chais centraux de Chivas à Keith. Le whisky est exclusivement destiné à la production de blends, principalement ceux appartenant à Pernod-Ricard entre autres Chivas Regal. Mais la production de la distillerie est très appréciée par d'autres assembleurs également.
 
Brora
 
A l'origine, la distillerie Brora portait le nom de Clynelish. Son fondateur, le Marquis de Stafford, futur Duc de Sutherland s'était tristement rendu célèbre pour avoir chassé les habitants de ses terres (environ 15000 personnes) afin d'y faire paître des moutons, plus «rentables ». Le Marquis était un homme d'affaires très redoutable et merveilleusement inspiré. Pour garantir des revenus à son orge, il décida d'ouvrir une distillerie et fit ainsi d'une pierre deux coups: tout son orge trouvait preneur, et il faisait de plus d'énormes bénéfices à la vente de son whisky. La licence fut accordée en 1824. Une raison supplémentaire d'ouvrir une distillerie était de couper l'herbe sous le pied des distilleries clandestines qui étaient légions dans la région à cette époque. La distillerie fut rachetée en 1896 par le groupe James Ainslie et Co qui revendit une partie de ses parts à La D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1912 après avoir été absorbé par John Risk. Entretemps, une grande part des actions de Risk furent achetées par John Walker qui fusionna avec la D.C.L., qui en devint le propriétaire à 100% en 1925. L'année suivante, le groupe fut obligé de fermer Clynelish pour ne rouvrir ses portes qu'en 1938 pour 3 ans. La guerre eut les mêmes conséquences sur la distillerie que sur la plupart des autres : la fermeture pour pénurie d'orge. En 1967, une distillerie mitoyenne portant le nom de Clynelish n°2 fut construite. L'ancienne distillerie fut fermée en 1969 puis réouverte en 1975 sous le nom de Brora pour être définitivement fermée en 1983. Brora produisait le single malt le plus tourbé des Highlands. Il était même surnommé par certains amateurs « le Lagavulin du Nord ». Son malt tourbé a permis au groupe de pallier à la pénurie de malt pour les assemblages qui allait découler de la fermeture provisoire de Caol Ila pour rénovation
 
 
Bruichladdich
 
Bruichladdich a été fondée en 1881 par les frères Harvey sur la partie occidentale d'Islay. Après une longue histoire la distillerie a fermé en 1994. En 2001, un groupe de passionnés emmenés par l'embouteilleur indépendant Murray MacDavid reprend la distillerie et relance la production. L'actuel chef de la distillerie se nomme Jim Mc Ewan, élu plusieurs fois « distillateur de l'année ». La distillerie possède deux wash stills et deux spirit stills et produit près de 1,4 million de litres d'alcool pur par an. Bruichladdich produit un single malt moins typé que les autres malts d'Islay. Il est néanmoins marqué par la présence d'arômes fruités remarquables.
 
 
Bunnahabhain
 
Bunnahabhain, qui se prononce Bou-na-ha-venn et signifie "bouche de la crique" en gaélique, est le nom d'une distillerie de whisky située à Port Askaig sur l'île d'Islay. Construite entre 1881 et 1883, la distillerie Bunnahabhain fut agrandie en 1963, fermée en 1983 et remise en activité après travaux à l'automne 2001. Elle a été vendue en mai 2003 à Burn Stewart Distillers par Highlands Distillers Co. La distillerie Bunnahabhain utilise une orge très peu tourbée (moins de 2 ppm de phénols). Elle possède des grands alambics wash still en forme d'oignon et des alambics spirit still en forme de poire (pear shape).
 
 
Caledonian
 
Ancienne distillerie de grain des Lowlands fondée en 1855 par Graham Menzies & Co qui fusionna en 1884 avec DCL. Elle fermit ses portes en 1988. Elle était l'une des plus grosses distilleries de grain au monde et était reconnue pour posséder le plus grand patent still d'Europe. Elle était surnommée "Cally".
 
Cambus
 
Ancienne distillerie de grain des Lowlands fondée en 1855 par Graham Menzies & Co qui fusionna en 1884 avec DCL. Elle fermit ses portes en 1988. Elle était l'une des plus grosses distilleries de grain au monde et était reconnue pour posséder le plus grand patent still d'Europe. Elle était surnommée "Cally".
 
Cameronbridge
 
La distillerie Cameronbridge fut la première distillerie en Ecosse à produire du whisky de grain. Cependant elle fut créée en tant que distillerie de malt, et produisit durant un temps à la fois du whisky de grain et du whisky de malt pour finir par ne plus produire que du grain. Cameronbridge fut fondée par John Haig, qui fut également un des fondateurs de DCL (Distillers Company Limited) qui allait devenir UDV et Diageo bien plus tard. La première licence légale d'exploitation fut délivrée en 1824, mais la distillerie produisait du whisky dès 1813 et appartenait alors à John Edington & Co. La distillerie connut plusieurs périodes de sommeil, notamment entre 1815 et 1821 et durant la seconde guerre mondiale, de 1941 à 1947. La production de whisky de malt fut arrêtée vers 1920. Entre 1880 et 1929, la distillerie produisait également du "silent malt", whisky produit à partir d'orge maltée, mais dans des alambics de type Stein (comparable aux alambics dits "Coffey still, en ce qu'ils permettaient une production en continu) dont la particularité était d'être neutre d'un point de vue gustatif. La distillerie a une énorme capacite de production, puisqu'elle produit près de 100 millions de litres d'alcool de grain par an.
 
Caol Ila
 
Caol Ila (terme gaélique pour détroit d'Islay) est une distillerie de whisky située sur l'île d'Islay près de Port Askaig, en Écosse. La distillerie a été fondée en 1846 et appartient aujourd'hui à l'entreprise Diageo. Elle se compose de 3 wash stills et 3 spirits stills. Sa production est de 3,6 millions de litres d'alcool par an. Il existe de très nombreuses versions du Caol Ila vendues par des embouteilleurs indépendants et qui mettent en valeur ce single malt au goût iodé, fumé et tourbé.

 

 
Caperdonich
 
La distillerie Caperdonich fut crée en 1897 et est la propriété du groupe The Chivas & Glenlivet Group. Elle possède des alambics à compartiment sphérique (boil ball) de grande taille. Elle élabore un single malt très puissant qui développe d'intenses notes boisées. Très recherché des amateurs de whiskies « tanniques », celui-ci possède une vivacité et une fraîcheur remarquables. Il entre principalement dans la composition des blends de la famille Chivas.

 

 
Cardhu
 
Cardhu ("rocher noir" en gaélique écossais) est une distillerie du Speyside , près de Archiestown dans le Morayshire, en Écosse, fondée par le contrebandier John Cumming en 1824. La distillerie se situe en haut de la colline Mannoch, au-dessus de la rivière Spey, où la présence de tourbe adoucissait l'eau. La distillerie fonctionnait alors de manière saisonnière, après la fin de la récolte. La distillerie était principalement gérée par son épouse, Helen Cumming, qui vendait des bouteilles de whisky aux passants par la fenêtre de leur ferme. En 1885, la distillerie a été reconstruite sur un nouveau terrain, tout en restant dans le giron de la famille Cumming. En 1893, Elizabeth Cumming vendit la distillerie à Johnnie Walker and Sons. En décembre 2003, Cardhu suscita une polémique en stoppant la production de leur single malt et en commercialisant à la place un vatted malt, qui resta décrit comme un pure malt, pour répondre à la demande toujours croissante de Johnnie Walker. Cependant, en 2006, Cardhu dû reprendre la production de son single malt, les ventes de pure malt Cardhu ayant diminué onsidérablement. La distillerie est actuellement gérée par Diageo et le whisky produit par la distillerie constitue un ingrédient important du célèbre blend de whisky Johnnie Walker.
 
Carsebridge
 
La distillerie Carsebridge fut fondée en 1799 par John Bald. A l'origine, Carsebridge était une distillerie de malt et elle fut transformée en distillerie de grain en 1851-1852. En 1877, après avoir été dirigée successivement par les 2 fils du fondateur (Robert de 1844 à 1845, et John ensuite), Carsebridge fit partie du club des fondateurs de Distillers Company Limited (DCL) avec d'autres distilleries de grain: Cambus, Cameronbridge, Glenochil, Kirklison et Port Dundas).En 1966, elle passa sous le controle de Scottish Grain Distillers, filale de Distillers Company Limited. La production dans les années 1885-86 variait entre 6 et 8.000.000 de litres, ce qui en faisait la plus grande distillerie de son époque. La distillerie fut fermée en 1983 et démolie en 1992.
 
Clynelish
 
La distillerie Clynelish fait face à l'ancienne distillerie Brora, qui porta le nom de Clyneslih pendant des décennies. Située dans un cadre champêtre et dotée d'une salle d'alambics entièrement vitrée avec vue sur la mer, elle est la réplique exacte de la très moderne distillerie d'Islay, Caol Ila. La distillerie fut créée en 1967 dans des nouveaux locaux modernes et nettement plus spacieux que l'ancienne distillerie (qui prit le nom de Brora en 1975). L'ancienne distillerie se mit à produire un malt très tourbé, tandis que la nouvelle continua la production traditionnelle. On imagine que la production d'un malt tourbé devait permettre de combler la carence sur le marché provoquée par la fermeture provisoire de Caol Ila durant les transformations importantes de cette distillerie appartenant au même groupe. Les bâtiments de l'ancienne distillerie sont toujours debout et servent d'entrepôt à la nouvelle. Seul 1% de la production est vendue sous forme de single malt, le reste entrant entre autres dans la composition de Johnnie Walker Gold Label.
 
Coleburn
 
Distillerie du speyside fondée en 1897 et fermée assez récemment (1985). Elle est la propiété de United Distillers. Le single malt de la distillerie Coleburn est plutôt singulier. Dans un premier temps, il se révèle ferme et austère. Puis il développe à l'aération une palette aromatique et gustative végétale et épicée avec des notes légèrement fumées. Il évolue au fur et à mesure vers un fruité subtil évoquant la citronnelle. Un single malt à deux visages non dénué de tempérament.
 
Convalmore
 
La distillerie Convalmore fut construite en 1894 à Dufftown, capitale du Speyside par la société Convalmore-Glenlivet Distillery Co Ltd et rachetée par W.P. Lowrie & Co, faisant à l'époque partie du groupe James Buchanan & co. Elle fut en partie détruite par un incendie en 1909. Le désastre d'un incendie a été le lot de pas mal de distilleries, à cause des matières stockées qui sont hautement inflammables. Le whisky, mais aussi les vapeurs d'alcool dans les chais sont des proies faciles pour le feu. La distillerie fut rapidement reconstruite l'année suivante, en 1910. Les propriétaires profitèrent de cette reconstruction pour installer un alambic de type Coffey pour produire du whisky de malt en continu. Cette expérience ne fut pas franchement un succès. La distillerie fut rachetée par UDV en 1925 et fut revendue en 1990 aux propriétaires de Glenfiddich et Balvenie, William Grant & Sons, après avoir fait d'importants travaux de modernisation au cours des années 1964-1965. Diageo, successeur de DCL (puis UDV) s'est réservé le droit de produire une version officielle de Convalmore. William Grant a racheté les bâtiments pour en faire des chais de vieillissement pour les whiskies qu'il produit, mais pas la marque.
 
Cragganmore
 
Distillerie située dans le village de Ballindaloch dans le Banffshire en Écosse. Fondée en 1869 par John Smith, elle a été choisie par le groupe Diageo pour représenter le Speyside dans la série des Classic Malts of Scotland en 1988. Le site originel de la distillerie a été choisi à cause de la proximité de la source de la Craggan d'une part et de la voie ferrée d'autre part. Au moment de la fondation, Smith était déjà un distillateur expérimenté. Il avait été auparavant le manager des distilleries de Macallan, Glenlivet, Glenfarclas et Wishaw. Cragganmore possède 2 wash stills, 2 spirit stills de formes très plates et dont les cols de cygne son coudés en forme de T. Elle utilise l'eau de la Craggan qui est très minérale. La distillerie commercialise en nom propre plusieurs singles malt (voir ci-dessous). La production de Cragganmore est réservée pour environ à la vente sous la forme de single malt, le reste sert dans la fabrication d'assemblages comme ceux de White Horse.
 
Craigellachie
 
Craigellachie a été fondée en 1888 par Peter J. Mackie, surnommé Restless Peter, inventeur du célèbre blend White Horse. Mackie a également créé Lagavulin à Islay. Mackie a fondé la distillerie avec un autre personnage important dans l'industrie du whisky de l'époque: Alexandre Edwards qui possédait entre autres la distillerie Benrinnes . Celui-ci se retira de l'affaire en 1900, laissant Mackie seul propriétaire de l'entreprise. Le choix de l'emplacement pour la distillerie fut en partie décidé pour la qualité de l'eau, mais auss pour la proximité du chemin de fer. En 1924, la société dirigée par Peter (Mackie & Co) fut englobée par D.C.L. qui allait devenir plus tard UDV après la fusion avec Guiness. L'électricité fut installée dans la distillerie en 1948, et le moulin à eau fut mis hors service à l'occasion de travaux qui furent exécutés en 1964. Le nombre d'alambics fut doublé à cette époque également. Lors de la fusion avec Guiness, la société fut obligée de se séparer de Craigellachie en vertu de la loi anti-trust. En 1998, la distillerie fut cédée au propriétaire actuel (John Dewar & Sons), en même temps que quatre autres. Environ 2% de la production est mise en bouteille sous forme de single malt, le reste étant destiné au marché des assemblages, entre autres Dewar's White Label. La seule version officielle était celle dans la série Fauna & Flora, mais depuis que la distillerie n'appartient plus à UDV, seuls quelques embouteilleurs indépendants continuent à le mettre sur le marché.
 
Dailuaine
 
Dailuaine est située à Charlestown-of-Aberlour dans le Speyside. La distillerie a été fondée en 1852 par William Mackenzie. Quand il meurt en 1865, sa veuve loue la distillerie à James Fleming, un banquier d'Aberlour. Il va avec William, le fils de Mackenzie, fonder la société Mackenzie and Company. En 1884, Dailuaine est rénovée et agrandie. Elle est à ce moment-là une des plus importantes distilleries de la région. En 1889 Charles Doig y crée la première construction en « pagode » d'Écosse pour son four à malt.En 1891, la société Dailuaine-Glenlivet Distillery Ltd est créée. En 1898, Dailuaine-Glenlivet et Talisker Distillery Ltd. Fusionnent pour devenir Dailuaine-Talisker Distilleries Ltd. En 1915 Thomas Mackenzie, héritizer direct du fondateur, décède. La compagnie est vendue à John Dewar & Sons, John Walker & Sons et James Buchanan & Co. un an plus tard. En 1917 , un grand incendie détruit le toit pagode. La distillerie est obligée de fermer. Rénovée, elle rouvre trois ans plus tard. En 1925 elle est rachetée par Distillers Company Limited (DCL). En 1960 la distillerie est totalement rénovée et agrandie : elle passe de 4 à 6 alambics. A partir de 1983, le maltage sur place est supprimé. En 1987, Dailuaine est racheté par United Distillers. Le nouveau propriétaire lance en 1991 le premier single malt de la distillerie. Il s'agit d'un 16 ans d'âge dans la collection Flora & Fauna.
 
Dallas Dhu
 
La distillerie a été conçue par l'architecte Charles Doig, probablement l'inventeur des toits en forme de pagode. La construction fut financée par le producteur de blend Wright & Greig. La distillerie fut rachetée par Benmore Distilleries Ltd qui rejoignit en 1929 la D.C.L. (Distillers Company Ltd.). En 1939, la salle des alambics fut en partie détruite dans un incendie. Réouverte en 1947, elle est devenue en 1988, sous l'égide des monuments historiques un musée du whisky. Toutes ses installations sont encore en parfait état.
 
Dalmore
 
The Dalmore, vient du gaélique écossais qui signifie: « Le grand champ », Dail signifie terrain et mor grand. Fondée en 1839 par Alexander Matheson, la distillerie est située sur les rives du Cromarty Firth, face à la fertile Black Isle. La plus grande partie de la production est utilisée dans les assemblages Whyte & MacKay et The Claymore. Le reste dans les single malts The Dalmore, qui est l'une des rares distilleries à commercialiser de très vieux malts (50 ou 62 ans).
 
Dalwhinnie
 
Fondée en 1897, la distillerie prend tout d'abord le nom de Strathspey mais elle fait faillite au bout d'un an. Elle est alors rachetée cette même année 1898 et prend le nom du village où elle est située : Dalwhinnie. En 1905, Cook & Bernheimer la rachète afin de produire un blend destiné aux États-Unis. Elle connaît ensuite plusieurs rachats, un incendie en 1934 qui l'oblige à rester fermée jusqu'en 1937 et une nouvelle fermeture à cause de la Seconde Guerre mondiale Elle ouvre à nouveau en 1947 et se fait connaître pour sa production de single malt bien que l'essentiel de celle-ci soit toujours destinée au blending et en particulier au Black & White.
 
Deanston
 
Les bâtiments datent de la fin du XVIIIème siècle, lorsque Deanston était une filature de coton ; ils furent conçus par Richard Arkwright, capitaine d'industrie ambitieux et personnage plutôt controversé parmi le monde ouvrier, à l'aube de la révolution industrielle. En 1966, les locaux furent rénovés et transformés pour devenir la distillerie. On considérait que les besoins en eau des deux activités étaient sensiblement les mêmes, de plus la température et l'humidité constantes des caves voûtées permirent aisément leur reconversion en chais. Néanmoins de gros aménagement furent nécessaires, notamment lorsqu'il fallu faire entrer les alambics et la nouvelle machinerie, ce qui nécessita de faire tomber plusieurs plafonds ! Achetée par Invergordon Distillers en 1972, Deanston fut mise en sommeil une décennie plus tard. Sa réouverture intervint en 1990, lors de son rachat par l'actuel propriétaire : Burn Stewart Distillers. La distillerie possède 2 paires de larges alambics en forme d'oignon, effilés dans leur partie supérieure ce qui confère au whisky sa légèreté.
 
Dufftown
 
Cet ancien moulin fut converti en distillerie de whisky de malt par la société Dufftown-Glenlivet Distillery en 1896. A peine un an plus tard, elle fut rachetée par MacKenzie & Co, qui possédait déjà la distillerie de Blair Athol à Pitlochry. Arthur Bell & Sons racheta ces deux distilleries en 1933, et utilisa principalement le whisky de Dufftown pour son blend Bell's. En 1974, deux nouveaux alambics virent en renfort des deux existants, puis encore deux supplémentaire en 1979, portant la capacité de production à 4 000 000 litres par an. Depuis 1985, la distillerie appartient à United Distillers, qui fusionna en 1998 avec International Distillers and Vintners, aujourd'hui filiale de Diageo.
 
Dumbarton
 
La distillerie fut crée en 1938 par Hiram Walker, peu de temps après que celui-ci n'ait fait l'acquisition de Ballantine (en1936). Cette distillerie de grain a été la plus grande disitillerie d'Ecosse. Plusieurs distilleries ont cohabité sur le site: Dumbarton, Inverleven et Lomond. Toutes ces dsitilleries sont fermées à ce jour. Outre le fait d'avoir été à un moment de son histoire la plus grande distillerie, Dumbarton se caractérise également par l'originalité de son système de sécurité, laissé au bons soins d'une demi-douzaine d'oies. En 2001, la troupe d'était passée à une centaine. Hiram Walker céda ses distilleries à Allied Distillers qui devint par la suite Allied Domecq. Au rachat de cette dernière, Dumbarton tomba dans l'escarcelle de Pernod Ricard. La distillerie est fermée, sans espoir de réouverture. Les installations sont archaïques et sans beaucoup de possibilités de modification. Pour compenser la perte de production due à cette fermeture, de grands investissements ont été faits à Strathclyde.
 
Edradour
 
Située a Pitlochry, Edradour est qualifiée de plus petite distillerie encore en activité ; elle est le reflet de ce que furent les distilleries de ferme du temps où elles avaient fleuri dans toute l'Ecosse. Ses alambics sont les plus petits autorisés par la loi et elle ne compte que 3 employés (plus les guides chargés de vous faire visiter les locaux en saison). La production est à l'image du reste : confidentielle…12 fûts par semaine ! La mécanisation est quasiment absente des lieux et Edradour se vante de pratiquer la distillation à la main, telle qu'on la pratiquait sous l'ère Victorienne… Les propriétaires fixeraient la date de création de la distillerie à 1825, mais il semblerait que celle-ci ne commence réellement ses activités qu'en 1837. Indépendante jusqu'en 1933, elle est alors rachetée par un groupe américain (la loi sur la prohibition vient d'être abolie) puis en 1982 par Clan Campbell qui utilisent la production pour la fabrication de blended whiskies. Désormais propriété de « Signatory Vintage », un embouteilleur indépendant, Edradour est presque exclusivement vendu en single malt.
 
Fettercairn
 
Le village et la distillerie de Fettercairn sont près de la vallée du "North Esk", une rivière qui se jette dans la mer à proximité de Montrose. Fettercairn compte parmi les plus anciennes distilleries d'Ecosse. Comme beaucoup de distilleries, elle a connu pas mal de reconstructions, et a changé maintes fois de propriétaire. Fettercairn fut la seconde distillerie à disposer d'une licence, la première étant The Glenlivet. La première reconstruction date de 1887-1890, suite à un incendie qui ravagea la distillerie. Fettercairn a cessé de produire entre 1926 et 1939, date à laquelle elle a été rachetée par National Distillers of America à travers sa filiale Train & McIntyre, elle-même propriétaire de Associates Scottish Distillers au nom desquels Fettercairn fut enregistré. En 1966, Fettercairn a acquis deux alambics supplémentaires, passant de 2 à 4. La distillerie a été acquise en 2001 par Kyndal Spirits Ltd, après avoir appartenu depuis 1973 à Whyte and MacKay Distillers. En 2003, la Kyndal Ltd changea de nom pour devenir la Whyte and Mackay Ltd. Une petite partie de la production est embouteillée sous forme de single malt, le reste étant destiné aux assemblages du groupe, en particulier le blend Whyte & Mackay
 
Finlaggan
 
Finlaggan est un single malt originaire de l'île d'Islay, donc tourbé à souhait. On ne connait pas officiellement la distillerie d'origine de ce single malt, cependant, beaucoup d'indices laissent à penser que ce whisky, même s'il s'agit d'un single malt,ne proviendrait pas d'une distillerie mais plutôt de plusieurs distilleries et donc que les lots ne seraient pas les mêmes partout.....
 
Girvan
 
Située a Pitlochry, Edradour est qualifiée de plus petite distillerie encore en activité ; elle est le reflet de ce que furent les distilleries de ferme du temps où elles avaient fleuri dans toute l'Ecosse. Ses alambics sont les plus petits autorisés par la loi et elle ne compte que 3 employés (plus les guides chargés de vous faire visiter les locaux en saison). La production est à l'image du reste : confidentielle…12 fûts par semaine ! La mécanisation est quasiment absente des lieux et Edradour se vante de pratiquer la distillation à la main, telle qu'on la pratiquait sous l'ère Victorienne… Les propriétaires fixeraient la date de création de la distillerie à 1825, mais il semblerait que celle-ci ne commence réellement ses activités qu'en 1837. Indépendante jusqu'en 1933, elle est alors rachetée par un groupe américain (la loi sur la prohibition vient d'être abolie) puis en 1982 par Clan Campbell qui utilisent la production pour la fabrication de blended whiskies. Désormais propriété de « Signatory Vintage », un embouteilleur indépendant, Edradour est presque exclusivement vendu en single malt.
 
Glen Albyn
 
La distillerie Glen Albyn fut créée en 1844 par le maire de la ville d'Inverness, James Sutherland. Un incendie ravagea la distillerie 3 ans après sa création. La distillerie dut attendre 1884 pour être reconstruite, et fut rachetée en 1920 par la firme d'assembleurs Mackinley and Birnie pour devenir bien plus tard, en 1972 propriété de DCL (Distillers Company Limited) qui ferma définitivement la distillerie en 1983 et la démolit en 1986. A sa place se dresse de nos jours un supermarché. La distillerie fut réquisitionnée durant la seconde guerre mondiale par la marine américaine pour devenir une usine pour la fabrication de mines.
 
Glenallachie
 
La société Mackinlay McPherson Ltd construisit la distillerie en 1967. La société faisait à l'époque partie du groupe Scottish Newcastle Breweries Ltd. Les plans ont été confiés à l'architecte William Delmé Evans, qui a également les distilleries de Tullibardine et Isle of Jura à son actif. William Delmé Evans s'est éteint à l'âge de 83 ans le 6 octobre 2003. La Scottish Newcastle Breweries se débarassa de la distillerie en 1985, et Glenallachie passa aux mains de Invergordon Distillers Group, en même temps que la distillerie de l'ile de Jura. Elle fut fermée la même année, et ne rouvrit ses portes qu'après le rachat par le propriétaire actuel qui doubla la capacité de production en ajoutant deux alambics. La distillerie destine 100% de sa production à l'assemblage, et plus particulièrement au Clan Campbell. Il est très rare de trouver le whisky de cette distillerie sous forme de single malt
 
Glenburgie
 
Bien que la distillerie soit réputée avoir été construite en 1810, elle n'apparaît réellement qu'en 1829, date à laquelle William Paul commmença la production de whisky à cet endroit. Le nom de la distillerie était à l'époque Kilnflat, et William Paul en resta le propriétaire jusqu'en 1871, et la production cessa en 1878. C'est cette même année que la distillerie prit le nom de Glenburgie, et fut dirigée par Charles Hay. En 1936 Glenburgie fut achetée par George Ballantine & Son, qui appartenait à l'époque à Hiram Walker qui sera plus tard repris par Allied Distillers, actuel propriétaire de la distillerie. A cette époque, la distillerie était dirigée par la première directrice de distillerie en Ecosse : Margaret Nicol. Elle cessa ses activités auprès de la distillerie en 1959. La distillerie fut également transformée en 1936 et sa capacité de production fut doublée en 1957. A cette époque, la surface de maltage fut abandonnée, et deux alambics de type Lomond furent installés et utilisés jusqu'en 1981, date à laquelle ils furent remplacés par des pot stills traditionnnels. Ces alambic de type Lomond produisaient un malt commercialisé sous le nom de Glencraig, du nom du directeur de Ballantines de l'époque, William Craig. Le whisky produit par Glenburgie est essentiellement destiné aux assemblages, et est particulièrement utilisé dans les blends Teacher's et Ballantines.
 
Glencadam
 
La distillerie Glencadam fut créée près de Brechin en 1825 par Georges Copper avant d'être rachetée 2 ans plus tard par David Scott. En 1895, elle fut rachetée par un blender d'Edimbourg, la société Gilmour Thomson and Co. Au début du siècle, le malt de la distillerie Glencadam entrait dans la composition du blend « Gilmour Thomson's Royal » qu'affectionnait le roi Edouard VII. En 1954, elle fut rachetée et modernisée par Hiram Walker et Sons à travers de sa filiale Ballantine's qui l'utilise pour ses blends. Hiram Walker fut rachetée par Allied Lyons en 1987. Cette dernière allait s'allier avec Pedro Domecq en 1994 pour devenir Allied Domecq Limited. La distillerie a été rachetée en mai 2003 par Angus Dundee Distillers Ltd. Pratiquement l'ensemble de la production est utilisée dans les blends de la compagnie Ballantines, à savoir Ballantine et Stewart's.
 
Glen Deveron
 
Crée en 1962 et située à proximité de la rivière Deveron, la distillerie Macduff a été créée par le groupe Glen Deveron Distillers Ltd qui la revendit 12 ans plus tard à la société William Lawson qui fait partie désormais du groupe Bacardi. Au cours de sa courte histoire, la distillerie Macduff a connu de multiples transformations afin de tester toutes sortes de nouvelles techniques de distillation. Ainsi, elle fut la première à expérimenter des mashtons en métal ainsi que l'une des premières à utiliser des alambics chauffés à la vapeur. De même Macduff fut l'une des rares distilleries à isoler ses cols de cygne pour économiser l'énergie avant de placer les condensateurs en horizontal pour optimiser le procesus de refroidissement. Macduff doubla sa capacité de production entre 1966 et 1968. En 1990, elle fut dotée d'un cinquième alambic. Son single malt est embouteillé officiellement sous le nom Glen Deveron et sous le nom Macduff par les embouteilleurs indépendants.
 
Glendronach
 
James Allardice fonda la distillerie en 1826. Le Duc de Gordon appréciait particulièrement le whisky de la nouvelle distillerie. Son amour pour ce whisky était tel qu'il entraîna James Allardice à Londres pour le faire connaître à la noblesse de la capitale. Le succès monta vite à la tête de Allardice et le fit délaisser la distillerie jusqu'en 1837, date à laquelle elle fut ravagée par un incendie. La licence et les ruines de la distillerie furent vendus à Walter Scott qui travaillait à la distillerie Teaninich. La distillerie ferma ses portes en 1916 avant d'être rachetée en 1920 par un des fils de William Grant, Charles. Glendronach resta entre les mains de la famille Grant jusqu'en 1960, date à laquelle elle fut vendue à William Teacher & Sons par George Grey Grant. Glendronach était en sommeil depuis 1995 mais la production a repris normalement en 2004. Glendronach est utilisé entre autres dans les blends Ballantine et Teacher's. Glendronach est passée sous contrôle de Pernod-Ricard par le rachat des activités du groupe Allied Domecq par le géant français en 2005 et BenRiach a fait l'acquisition de Glendronach en 2008.
 
Glendullan
 
Distillerie située à Dufftown, dans la région de Moray. La distillerie fut fondée en 1897 par la firme d'assembleurs Williams & Sons. Elle fut ensuite racheté en 1926, par Distillers Company Limited. En raison de la pénurie d'orge durant la seconde guerre mondiale, la distillerie resta fermée de 1940 à 1947. En 1972, une nouvelle distillerie (« Glendullan 2 ») fut construite à côté de la première. Les deux distilleries fonctionnèrent en parallèle jusqu'à la fermeture de « Glendullan 1 », en 1985. Glendullan devint la propriété de Guinness en 1986, à la suite du rachat de Distillers Company Limited. Elle appartient désormais à Diageo.
 
Glen Elgin
 
Glen Elgin est fondée en 1833 à Longmorn dans le Morayshire . La distillerie est située à une quinzaine de kilomètres de l'embouchure de la rivière Lossie soit à une soixantaine de kilomètre à l'est de la ville d'Inverness. Elle a été fondée en 1898 à la toute fin du boom de l'économie du whisky. Elle a été construite par les financiers William Simpson, un ancien de Glenfarclas et James Carle. Toute l'histoire de la distillerie est marquée par l'alternance de longues périodes de fermeture et d'activité. Les débuts sont difficiles, la distillerie ferme au bout de cinq mois de production. Mise aux enchères en 1901 elle est alors mise en sommeil. La production reprend en 1904. La plupart de la production de la distillerie est destinée à l'élaboration du blend White Horse. Le single malt Glen Elgin fait partie de la gamme des Classic Malt de Diageo. Son expression la plus commercialisée est un 12 ans d'âge à 43%. Il existe aussi un grand nombre d'embouteillages indépendants
 
Glenesk
 
A l'origine, la distillerie était une filature de lin située près de la ville de Montrose sur la côte Est de l'Ecosse. En 1897, lors de la fondation de la distillerie, celle-ci portait le nom de Highland Esk. Cette distillerie allait changer plusieurs fois de nom avant d'être définitivement fermée en 1985. Les noms successifs de la distilleries sont North Esk (en 1899), puis Montrose Distillery (en 1938), puis Hillside Distillery (en 1964) et enfin Glenesk en 1980, peu avant sa fermeture définitive. La distillerie fut transformée vers la fin de la seconde guerre mondiale en distillerie de grain, avant de redevenir dans les années 1960 une distillerie de malt. En 1968, les propriétaires de la distillerie inauguraient des tambours de maltage. De nos jours, Glenesk est célèbre pour la malterie qui fournit bon nombre de distilleries. La malterie appartient au groupe Pauls, une des figures majeures en Ecosse dans le domaine du maltage. La licence d'exploitation de la distillerie fut radiée en 1992. Le whisky produit par Glenesk fut un important composant du blend VAT69.
 
Glenfarclas
 
Glenfarclas est située à Ballindalloch dans la région du Speyside. Glenfarclas signifie « Vallée de l'herbe verte ». La distillerie a été créée par Robert Hay en 1836. Il choisit un site occupé par une ancienne distillerie depuis 1797. Elle est rachetée en 1865 au prix de 511 livres sterlings et 19 shillings par la famille Grant, qui en est toujours propriétaire. C'est aujourd'hui l'une des dernières distilleries familiales.Le directeur actuel, John, représente la 5ème génération de Grants à la tête de Glenfarclas.La distillerie fut reconstruite en 1897. Elle doubla sa capacité de production en 1960. En 1976, deux alambics supplémentaires furent installés. Elle fut également l'une des premières distilleries à proposer une version cask strength de son single malt, le Glenfarclas 105.
 
Glenfiddich
 
En 1887, William Grant fonda la distillerie Glenfiddich à Dufftown dans la vallée de la rivière Fiddich. Les premières bouteilles de whisky Glenfiddich furent produites durant Noël 1887. Dans les années 1960 et 1970, de nombreuses distilleries petites et indépendantes furent rachetées ou tombèrent en faillite. Pour survivre, W. Grant & Sons lancèrent une campagne pour promouvoir les bienfaits des whiskies single malt . Cette stratégie fonctionna et Glenfiddich est maintenant le single malt le plus vendu au monde. Il est vendu dans plus de 180 pays, et représente environ 20% des ventes de single malt. En 1957, la compagnie commença à embouteiller son whisky dans une bouteille triangulaire. Plus tard, W. Grant & Sons furent les premiers à emballer leurs bouteilles dans des tubes et des paquet cadeaux. En 1969, Glenfiddich fut la première distillerie à ouvrir un centre pour les visiteurs. W. Grant & Sons furent également les premiers à reconnaître l'importance des magasins détaxés pour les spiritueux et à prendre avantage de ces opportunités.
 
Glen Garioch
 
Glen Garioch (prononcer "Geery"), est une distillerie de whisky fondée en 1797 par Thomas Simpson. Elle est située dans le village d'Old Meldrum dans l'Aberdeenshire. La distillerie prend le nom de la Vallée du Garioch. Mise en sommeil en 1995, la distillerie est de nouveau opérationnelle depuis 1997. Elle appartient à Morrison Bowmore Distillers, une société contrôlée par l'entreprise japonaise Suntory.
 
Glenglassaugh
 
La distillerie fut fondée en 1875 parThe Glenglassaugh Distillery Company Ltd pour répondre à la très forte demande de whisky de la fin du XIXe siècle. Le site fut choisi à l'origine à cause de sa proximité d'une source d'une grande qualité (Glassaugh Springs) et de nombreux champs d'orge. A la fin des années 1890, la distillerie fut vendue à Highland Distillers qui en resta le propriétaire jusqu'en 2008. Highland Distillers est une filiale de The Edrington Group. Pendant le XXe siècle, Glenglassaugh a connu de nombreuses périodes d'activité entrecoupées par des périodes de sommeil. En 1960, elle fut reconstruite et sa capacité de production doublée. L'alcool produit est devenu plus léger. En 1986, alors que toute l'industrie du whisky est en pleine restructuration, la distillerie est mise en sommeil. Le whisky produit dans cette distillerie a été traditionnellement utilisé pour la fabrication de blends tels que Cutty Sark, Laing's et The Famous Grouse. En sommeil depuis 1986, elle repris son activité en 2008 car la distillerie a été rachetée par des investisseurs hollandais.
 
Glengoyne
 
La distillerie est officiellement fondée en 1833 sous le nom de Burnfoot Distillery. Il n'existe aucune trace écrite de distillation sur le site avant cette date mais les recherches d'un historien local établissent la présence de distillation clandestine à proximité au tout début du XIXe siècle. Après avoir changé trois fois de propriétaire en quarante ans, la distillerie est rachetée par les frères Lang en 1876 qui changent son nom pour Glenguin. En 1905 le nom change de nouveau pour prendre sa forme actuelle. Glengoyne ("Glenguin" ou "vallée des oies sauvages" en gaélique écossais) est la seule distillerie des Highlands à produire un whisky dont la maturation se déroule dans les Lowlands. Située sur la ligne de partage entre Highlands et Lowlands, les alambics de la distillerie sont bel et bien dans les Highlands mais les aires de stockage pour la maturation sont situées à quelque distance de ceux-ci, dans les Lowlands. Glengoyne reste la seule distillerie, avec Macallan, à utiliser l'orge Promesse dorée, de faible rendement, mais de meilleure qualité. L'approvisionnement en eau de la distillerie vient de la rivière Glengoyne qui coule de la colline Dumgoyne voisine dans les terres de la distillerie avant de se jeter dans le Loch Lomond . Contrairement à beaucoup d'autres distilleries, Glengoyne utilise l'air chaud pour sécher le malt au lieu de la fumée de tourbe. L'apparence claire et brillante, ainsi que la saveur caractéristique des single malts de Glengoyne sont attribuées à l'absence de fumée de tourbe.
 
Glen Grant
 
Glen Grant est située à Rothes dans le Speyside. Glen Grant a été fondée en 1840 par les frères James et John Grant. C'est le fils du premier le Major James Grant qui donna ses lettres de noblesse à la distillerie. Avant 1910, Glen Grant était considérée comme l'une des meilleures distilleries d'Écosse. Malheureusement, comme beaucoup de distilleries de la région, elle dû fermer pendant la première guerre mondial pour cause de pénurie d'orge. Pendant les années 1950, elle participa, en fusionnant avec Glenlivet et Longmorn, à la création à une des principales entreprises du whisky écossais : The Glenlivet Distillers Ltd. Rachetée par Seagram en 1978, puis par Pernod Ricard en 2001, elle est aujourd'hui la propriété du groupe italien Campari. Ce rachat par un groupe italien s'explique par le fait que ses single malts sont très appréciés dans la péninsule italienne où ils figurent parmi les meilleures ventes depuis des dizaines d'années. La distillerie Glen Grant possède 4 wash stills en forme de cloche et 4 spirit stills plus classiques. Ses single malt sont marqués par des touches boisées et épicées et sont vendus assez jeunes (entre 5 et 10 ans). Pourtant ils supportent parfaitement un très long vieillissement qui est bien mis en valeur par les embouteilleurs indépendants comme Berry Bros et Gordon & macphail.
 
Glengyle
 

La distillerie Glengyle est la première distillerie à ressusciter à Campbeltown. Elle est située juste derrière Springbank et appartient au même propriétaire. La distillerie fut créée en 1872 par William Mitchell et la construction fut achevée en 1873. Elle ne vécut pas longtemps puisqu'elle fut fermée dès 1925 et les stocks furent vendus aux enchères. En 1970, elle a été transformée en dépot et bureaux pour la Kintyre Farmer's Cooperative. L'arrière petit-neveu du fondateur, Hedley Wright décida de rouvrir cette distillerie, et ce fut chose faite en Novembre 2000, en faisant ainsi la première nouvelle distillerie de Campbletown en 125 ans. La nouvelle distillerie fut opérationelle le 25 mars 2004, date à laquelle le premier batch de Kilkerran fut distillé. Le maltage se fait à la distillerie voisine (Springbank) et le moulin à grain (mill) fut racheté d'occasion à Craigellachie alors que le wash still provient de Ben Wyvis.

 
Glen Keith
 
Cet ancien moulin fut transformé, en 1958, en distillerie par Seagram dans le but d'élaborer un single malt issu d'une triple distillation. La distillerie fut inaugurée par les frères Chivas. En 1970, cette méthode fut abandonnée et le nombre de ses alambics porté à 5. Quelques années plus tard un sixième alambic fut installé. Glen Keith fut la première distillerie à chauffer ses alambics au gaz et à informatiser son outil de production. Depuis 1994, Glen Keith fait partie de la gamme officielle « Heritage Selection ». Les distilleries du groupe "The Chivas and Glenlivet Group" appartenant à Seagram ont été rachetées par le groupe Pernod-Ricard le 19 décembre 2001
 
Glenkinchie
 
Glenkinchie est l'une des trois dernières distilleries en activité des Lowlands (avec Auchentoshan et Bladnoch . Elle se situe à Pencaitland, au sud d'Édimbourg. Cette distillerie fondée entre 1833 et 1835 appartient actuellement au groupe Diageo, et est pourvue des plus gros alambics en activité (1 wash still de 36000L et un spirit still de 18000L). Glenkinchie produit pour les assembleurs (ex: Johnnie Walker) et en son nom propre (Glenkinchie single malt). Le single malt 10 ans fait partie de la gamme des Classic malts depuis 1988.
 
Glenlivet
 
The Glenlivet est située près de Ballindalloch dans le Moray. Bien que cette distillerie ne soit pas la plus ancienne d'Écosse, sa réputation vient de ce qu'elle est considérée comme "le single malt qui a tout démarré". Depuis sa fondation en 1824, excepté une brève période pendant la Seconde Guerre Mondiale, la production ne s'est presque jamais interrompue. Elle a été bâtie par Georges Smith, métayer du Duc de Gordon qui venait de faire voter une loi visant à réduire nettement les taxes et à favoriser l'exportation des whiskies, ceci afin de lutter contre la distillation clandestine, sport national à l'époque. Associé à son fils John Gordon Smith, Georges Smith put ainsi pratiquer son art en toute légalité. La renommée du Glenlivet fut telle que bien d'autres distilleries apposèrent la mention « Glenlivet » sur les étiquettes de leurs bouteilles…bien qu'elles soient parfois situées très loin de la rivière en question ! Un décret datant de 1880 mit un terme à cette forme de publicité mensongère et autorisa uniquement la distillerie à porter l'appellation « The Glenlivet ». La distillerie resta indépendante jusqu'en 1935 et fit partie du groupe Seagram en 1977. Elle produit à l'heure actuelle environ 4 millions de bouteilles par an, dont une bonne part est destinée au marché américain. La marque appartient au groupe Pernod Ricard, qui utilise une partie de la production comme ingrédient de ses blends de whisky.
 
Glenlochy
 
La distillerie Glenlochy fut créée en 1898 par David McAndies, qui dirigeait la société Glenlochy Fort William Distillery Co. La production de whisky démarra 3 ans plus tard, en 1901. La distillerie connut des temps assez difficiles, et une première fermeture allait avoir lieu dès 1919. Cependant, 6 ans plus tard en 1925, Fort William fêtait la réouverture de Glenlochy. Mais la fête fut de courte durée puisque dès l'année suivante en 1926, la distillerie fut à nouveau fermée pour une dizaine d'années. En 1937 par Train & McIntyre racheta la distillerie et la production reprit dès 1938 et elle fait partie désormais du groupe Associated Scottish Distilleries. En 1953, DCL (qui allait devenir Diageo bien plus tard) achète Train & MaIntyre à un groupe américain (National distillers) et transfère Glenlochy vers Scottish Malt Distillers (SMD). La production allait continuer jusqu'en 1983, date de sa fermeture définitive, comme tant de distilleries à la même époque.
 
Glenlossie
 
La distillerie Glenlossie fut fondée en 1876 par John Duff. La distillerie fut construite avec le concours de deux amis, Alexander Grigor Allen et H.M.S. MacKay. John Duff demeura propriétaire jusqu'à la mort d'Alexander Grigor Allen en 1896. John Duff venait de fonder la distillerie Longmorn 3 ans auparavant et s'apprétait à construire Benriach. Au départ de John Duff, H.M.S. MacKay rebaptisa la distillerie en Glenlossie-Glenlivet, et construisit un tronçon de chemin de fer jusqu'à la gare de Longmorn. La distillerie fut achetée en 1919 par la D.C.L. (Distillers Company Ltd.). Détruite dans un incendie en 1929 puis reconstruite. Durant les deux guerres mondiales, la distillerie fut fermée, à l'exemple de tant d'autres, pour cause de pénurie d'orge. Glenlossie fut agrandie en 1962, le nombre de ses alambics passant de 4 à 6. Entre 1968 et 1971, la distillerie construisit une usine de retraitement des déchets pour produire des aliments pour bétail. Enfin, en 1971 une nouvelle distillerie fut construite à côté de Glenlossie: Mannochmore. Son single malt, très rarement mis en bouteille (à peine 0,5% de la production), appartient à la gamme officielle « Fauna & Flora ». Il est également disponible auprès des embouteilleurs indépendants.
 
Glen Mhor
 
La distillerie Glen Mohr se situait au Nord-Ouest d'Inverness. Tout comme Glen Albyn , elle puisait son eau dans le célèbre Loch Ness. En 1954, elle fut la première distillerie à employer un procédé mécanique de maltage de l'orge. Glen Mhor devint la propriété de la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1972 qui décida de sa fermeture en 1983. En 1986 elle fut démolie et un centre commercial fut construit sur l'emplacement exact de l'ancienne distillerie. Glen Mhor est un single malt à rechercher auprès des embouteilleurs indépendants
 
Glenmorangie

Glenmorangie embouteille toute sa production en Single malt et possède les alambics les plus hauts d'Ecosse, record obtenu bien involontairement, par mesure d'économie. En effet, la vie de la distillerie débuta en 1843, année où le manager obtint une licence et acheta du matériel pour distiller. Plutôt que d'acheter des alambics entièrement neufs, il fit l'acquisition de cols de cygne de seconde main, ayant servi auparavant dans une distillerie de gin… Ces cols de cygne, façonnés à la main par d'habiles chaudronniers, mesurent exactement 5 mètres 14 et sont les plus hauts d'Ecosse. Cela influe sur le produit puisque une partie des vapeurs se condensant avant de quitter la cuve, retombe et subit de ce fait une nouvelle distillation ; le whisky obtenu est ainsi plus léger, plus fin. En 1887 la distillerie devint Glenmorangie Co. Ltd ., propriété des frères Maitland et de Duncan Cameron, directeur de la banque locale. Durant la première guerre mondiale, les bâtiments de la distillerie servirent de cantonnement d'été à des régiments écossais qui bénéficièrent ainsi d'abris spacieux et d'un approvisionnement en eau de qualité. En 1918, Glenmorangie cessa d'être indépendante et fut rachetée par le groupe Macdonald & Muir. Après une période de restrictions due au conflit, la distillerie reprit pleinement ses activités. Afin de préserver la qualité de l'eau, les propriétaires firent l'acquisition de 650 acres de terres entourant les sources dans lesquelles ils puisaient « the Tarlogie springs ». La distillerie fut agrandie en 1990 par l'adjonction de nouveaux alambics ainsi que de nouveaux wasbacks afin de répondre à une demande sans cesse croissante en direction de l'Europe et des USA notamment.

 
Glen Moray
 
Située à Elgin, au nord du Speyside , dans la région de Moray, Glen Moray était initialement une brasserie et fut reconvertie en distillerie équipée de deux alambics en 1897. Après une période de fermeture entre 1910 et 1923, la distillerie est rachetée et remise en service par les possesseurs de la distillerie Glenmorangie, les familles MacDonald et Muir. En 1958, elle est équipée de deux nouveau alambics. Sa capacité de production actuelle est d'environ 2 000 000 litres par an. En 2008, la distillerie est vendue à La Martiniquaise.
 
Glen Ord
 
Glen Ord est la seule rescapée d'une dizaine de distilleries qui se trouvaient dans les environs de Black Isle, dans l'Est des Highlands. Glen Ord a été créée en 1838. Ses premiers propriétaires étaient Robert Johnstone et Donald McLennan. La société propriétaire de la distillerie, "Ord Distillers Co" changea plusieurs fois de mains avant d'être rachetée en 1896 par James Watson & Co, assembleur de Dundee, alors également propriétaire de Pulteney et Parkmore. Watson transforma et agrandit la distillerie en y ajoutant de nouveaux alambics et en agrandissant considérablement les surfaces de maltage. La distillerie ferma ses portes durant la première guerre mondiale, et finit par être mise en faillite en 1923, avant d'être rachetée par John Dewar qui venait d'entrer dans le groupe DCL, lui-même appartenant à SMD. Le whisky de la distillerie a porté divers noms au cours des dernières années: Glen Oran, Glen Ordie et Glen Ord. Environ 10% de la production est mise sur le marché sous forme de single malt, le reste étant destiné aux assemblages Johnnie Walker.
 
Glenrothes
 
La distillerie Glenrothes fut fondée en 1878 par James Stuart, gérant de Macallan. En 1897, Highland Distillers la rachète et nomme John Smith directeur…poste qu'il conserva durant 31 ans ! Agrandie en 1898, la capacité de production de Glenrothes doubla et passa à 1 300 000 litres par an. Victime comme tant d'autres d'un incendie, une partie de la distillerie partit en fumée en 1922. Les derniers aménagements furent la reconstruction des locaux de production en 1980 ainsi que l'ajout de deux alambics supplémentaires en 1989. En forme d'oignon, 5 wash stills et 5 spirit stills produisent actuellement 1,6 millions de litres d'alcool par an.
 
Glen Scotia
 
Fondée en 1832, Glen Scotia connut une existence paisible tout au long du XIXème siècle, restant aux mains des mêmes propriétaires jusqu'en 1895. Le siècle suivant allait se montrer beaucoup plus mouvementé avec plusieurs interruptions notamment. Glen Scotia fut fermée une première fois de 1928 à 1933 , puis rachetée successivement par Hiram Walker et A. Gillies & Co. dans les années 50 ; la distillation fut à nouveau interrompue en 1984 avant le rachat de Glen Scotia par Gibson International, un groupe de distillateurs canadien. Après une nouvelle mise en sommeil, la distillerie reprit ses activités en 1996 sous la houlette de Loch Lomond Distillery Co. Ltd. qui modernisa l'appareil de production ; les bâtiments ont néanmoins su garder un petit air victorien, la salle de distillation passant même pour être d'origine. Un atelier de tonnellerie est toujours présent à Glen Scotia comme l'attestent les outils présentés en exposition aux visiteurs.
 
Glen Spey
 
Glen Spey fut fondée par le détenteur de la licence d'exploitation de Macallan, James Stuart, en transformant un ancien moulin en distillerie en 1884. Dès 1885, le premier distillat sortait des alambics de cette distillerie située au Sud de la ville de Rothes. Cette distillerie qui portait le nom de Millhaugh fut vendue dès 1887 à W&A Gilbey Ltd. Ce marchand de vin londonnien possédait également Strathmill. et acquit Knockando 7 ans plus tard, en 1904. Gilbey réussit à rester indépendant jusqu'en 1962, date à laquelle la société devint International Distillers & Vintners (IDV), suite à une longue collaboration avec United Wine Traders qui fut absorbée par Justerini & Brooks dix ans plus tôt. En 1969-70, de grandes transformations eurent lieu à la distillerie. Le nombre d'alambics fut notamment doublé, et les surfaces de maltage furent transformées en entrepôts. L'ensemble de la production disparaît dans des assemblages et les seules bouteilles de single malt qui se trouvent (rarement) sur le marché sont dues à des embouteilleurs indépendants, ou alors dans des collections spéciales telles que la série Fauna & Flora de UDV. Glen Spey entre dans la composition de J&B et Spey Royal.
 
Glentauchers
 
Glentauchers a été fondée le 29 mai 1897 sur les terres de la ferme des Tauchers, d'où son nom. La distillerie fut construite par un duo d'investisseurs W.P. Lowrie et un assembleur de Glasgow, James Buchanan. Une des clés de l'installation d'une distillerie à cet endroit était son accessibilité tant par la route que par le rail. James Buchanan commercialisait depuis 1884 des blends sous le nom de Buchanan Blend. Son assemblage connut rapidement un énorme succès. Il changea son nom pour adopter celui que le grand public lui avait donné en raison de la couleur de ses bouteilles : Black and White. Buchanan fit rapidement partie des 3 plus grands assembleurs d'Écosse avec Dewars et Johnnie Walker. En 1906 James Buchanan devint seul propriétaire de Glentauchers. Il y lance la production d'un single malt avec une distillation en continu. En 1925 la distillerie passe sous la coupe de la Distillers Company Ltd. Elle est complètement reconstruite en 1965 pour y tripler sa capacité de production. Glentauchers possède aujourd'hui 3 wash stills, 3 spirit stills en forme d'oignon. Son single malt malt est très représentatif des malts du Speyside marqué par la céréale et les fruits mûrs. Glentauchers connu, dans son histoire, deux périodes de fermeture: entre 1939 et 1946 puis entre 1985 et 1989. En 1989 elle fut rouverte par la volonté de son nouveau propriétaire Allied Distillers.
 
Glenturret
 
Depuis le démantellement de Littlemill en 1997, Glenturret peut prétendre au titre de la plus ancienne distillerie écossaise en activité puisque sa fondation remonte à 1775. Certains bâtiments datant de cette époque sont encore utilisés à l'heure actuelle. La distillation est plus ancienne que la licence, car on en retrouve des traces dès 1717. Située dans une région vallonnée très pittoresque, Glenturret était connue à l'origine sous le nom de Hosh Distillery. Elle fut rebaptisée Glenturret en 1875. En 1921 la distillerie fut fermée, et utilisée pour stocker du whisky. Deux ans plus tard, elle fut démantelée et ses bâtiments furent utilisés comme grange. Fermée de 1921 à 1959, elle doit sa résurrection à un homme, James Fairlie, qui entreprit sa rénovation tout en lui conservant son caractère traditionnel. La distillerie a appartenu de 1981 à 1990 à la société Cointreau. Depuis 1993, elle appartient au groupe Highlands Distilleries. Glenturret est très réputée pour ses chats, notamment le célèbre Towser, grand chasseur de souris. Ce chat figure en bonne place dans le Guiness Book of Records, avec 28899 souris à son tableau de chasse. Pour homologuer ce record, seules les souris dévorées par le chat auprès des alambics furent soigneusement comptées. Ces chiffres ne tiennent donc pas compte des innombrables rats, lapins et faisants qui furent également ses victimes. Elle est aussi l'une des plus petites distilleries écossaises et l'une des plus visitées. En novembre 1999 le groupe Highland Distillers a été acquis par Edrington Group pour un montant de 601 millions de livres. Environ 70% de la production est vendue sous forme de single malt, le reste servant aux assemblages Glenturret Malt Liqueur, Fairlie Liqueur (du nom de James Fairlie) et de The Famous Grouse.
 
Glenugie
 
La distillerie fut fondée en 1824 par le capitaine Robert Barclay et connut des débuts très difficiles. En effet, quelques semaines à peine après sa création, le 20 avril 1825 , un incendie ravagea le four (kiln), les aires de maltage ainsi que les réserves d'orge et de malt. Une seconde catastrophe allait frapper la distilleries deux semaines plus tard. Un ouvrier de la distillerie, James Clark allait faire une chute mortelle dans le boiler. Il fallut toute l'énergie de son fondateur pour que la distillerie puisse continuer à exister malgré ces débuts décourageants. Et de l'énergie, le capitaine Robert Barclay n'en manquait pas. Il fut ainsi le premier à parcourir 1000 miles à pied en 1000 heures, ce qui en fit une figure emblématique du sport en Ecosse. C'est également à la forte personnalité de Robert Barclay que la distillerie doit le droit d'utiliser le terme "Royal" dans son nom. Cette permission lui fut accordée par le roi William IV en 1835. Robert Barclay décéda en 1854 et la distillerie fut mise aux enchères 3 ou 4 ans plus tard. Elle fut acquise par William Richie, et la famille de ce dernier resta propriétaire jusqu'en 1936. Cependant, il semble que les Richie n'aient pas été les véritables propriétaires (probablement les usufruitiers), puisque la distillerie fut vendue en 1836 par Lord Stonehaven, après une dizaine d'années sans production (de 1828 à 1837). L'acquéreur de la distillerie était "The Glenury Distillery Company", avec à sa tête Joseph William Hobbs. Deux ans plus tard,en 1938 la distillerie passa sous le contrôle de "Associated Scottish Distillers (ASD)" dont Hobbs était également propriétaire. En 1940, ASD fut vendue à "American National Distilleries". DCL (qui allait devenir Diageo dans la suite) rachète ASD en 1953. D'importants travaux furent effectués en 1965, au cours desquels le nombre d'alambics fut doublé, passant de 2 à 4. La production du malt en site propre cessa en 1968 et la distillerie fut mise en sommeil en 1985 et vendue sous forme d'appartements en 1992.
 
Glenury Royal
 
Heaven Hill Distilleries, a été fondée à Bardstown, par la famille Shapira peu de temps après la fin de la prohibition aux États-Unis (1934). Aujourd'hui, l'entreprise a grandi pour devenir la plus importante société indépendante distributrice de boissons distillées dans le pays. Elle commercialise ses produits sous plusieurs marques dont Heaven Hill, Evan Williams ou encore Elijah Craig.
 
Highland Park
 
La naissance de Highland Park commença véritablement en 1825 lorsque Robert Borwick hérita de la ferme et de la distillerie, qui remonterait à la fin du XVIIIème siècle, qu'il s'empressa de rendre légale. Acquise par la famille Grant en 1895, la distillerie fut agrandie et vit le nombre de ses alambics passer de 2 à 4. Finalement, Highland Distillers racheta la société et la conserve encore aujourd'hui. Possédant ses propres aires de maltage, Highland Park compte 4 alambics assez trapus et procède à une double distillation classique.
 
Hillside
 
A l'origine, la distillerie était une filature de lin située près de la ville de Montrose sur la côte Est de l'Ecosse. En 1897, lors de la fondation de la distillerie, celle-ci portait le nom de Highland Esk. Cette distillerie allait changer plusieurs fois de nom avant d'être définitivement fermée en 1985. Les noms successifs de la distilleries sont North Esk (en 1899), puis Montrose Distillery (en 1938), puis Hillside Distillery (en 1964) et enfin Glenesk en 1980, peu avant sa fermeture définitive. La distillerie fut transformée vers la fin de la seconde guerre mondiale en distillerie de grain, avant de redevenir dans les années 1960 une distillerie de malt. En 1968, les propriétaires de la distillerie inauguraient des tambours de maltage. De nos jours, Glenesk est célèbre pour la malterie qui fournit bon nombre de distilleries. La malterie appartient au groupe Pauls, une des figures majeures en Ecosse dans le domaine du maltage. La licence d'exploitation de la distillerie fut radiée en 1992. Le whisky produit par Glenesk fut un important composant du blend VAT69.
 
Imperial
 
Imperial fut construite par Thomas MacKenzie, actionnaire de Talisker et Dailuaine en 1897. Elle fut mise en sommeil deux ans après son ouverture. A la mort de son fondateur en 1915, un groupe de clients (James Buchanan, John Dewar et John Walker) reprirent la distillerie, avant de s'associer dix ans plus tard pour former la Distillers Company Ltd,Réouverte en 1919 après la première guerre mondiale, elle connut de nouveau une longue période de fermeture entre 1925 et 1955. Seules ses aires de maltage restèrent en activité. Elle fut reconstruite en 1960 puis doubla sa capacité de production en 1965. Elle devint propriété d'Allied Distillers en 1985. La distillerie Imperial produit de nouveau depuis 1989. Son single malt est essentiellement disponible auprès des embouteilleurs indépendants. Une grande partie de sa production est utilisée pour les assemblages Teachers, Long John, Ballantine's et Old Smuggler.
 
Inchgower
 
La date de création figurant sur l'étiquette de la seule version officielle de ce single malt correspond en réalité à celle de la distillerie Tonicheal. Cette dernière fut reconstruite ailleurs en 1871 et rebaptisée Inchgower par le neveu du fondateur de Tonicheal, Alexander Wilson. Ce déménagement a eu lieu suite à la décision des propriétaires du terrain sur lequel était située l'ancienne distillerie de doubler le prix du loyer. La distillerie était à l'époque considéré comme un modèle du genre, avec sa propre tonnellerie, sa forge et sa menuiserie, ainsi que les maisons des ouvriers alignées devant l'entrée. Devenue entre 1930 et 1936, la propriété de la ville de Buckie, elle fut alors rachetée par Arthur Bell & sons. En 1966, elle fut modernisée et agrandie, doublant ainsi sa capacité de production. La société Bell fut reprise en 1985 par Guiness qui devint elle-même partie de U.D.V quelques années plus tard. Seul 1% de la production est vendue comme single malt, le reste disparaissant dans les assemblages Bell's, Johnnie Walker et White Horse.
 
Invergordon
 
La distillerie de grain Invergordon, située sur la côte est des Northern Highlands a été créée en 1959 et appartenait à Invergordon Distillers Ltd qui allait faire partie du groupe Whyte & MacKay quelques années plus tard. Invergordon a produit son premier whisky en 1961, avec un seul alambique de type Coffey. Deux nouveaux alambiques ont été ajoutés en 1963 et un quatrième fut construit pour la production d'alcool neutre en 1978. La distillery Ben Wyvis était située sur le même terrain.
 
Inverleven
 
La distillerie fut crée en 1938 par Hiram Walker, peu de temps après que celui-ci n'ait fait l'acquisition de Ballantine (en 1936). La production de single malt a été arrêtée en 1991. Plusieurs distilleries ont cohabité sur le site: Dumbarton, Inverleven et Lomond. Toutes ces dsitilleries sont fermées à ce jour. Hiram Walker céda ses distilleries à Allied Distillers qui devint par la suite Allied Domecq. Au rachat de cette dernière, Inverleven tomba dans l'escarcelle de Pernod Ricard. La distillerie est fermée, sans espoir de réouverture. Les installations sont archaïques et sans beaucoup de possibilités de modifier la structure existante.
 
Isle Of Jura
 
Les traces de distillation sur l'île remontent jusqu'en 1502, ce qui en fait un des lieux de distillation les plus anciens connus. La distillerie de l'île changea souvent de nom: elle a été nommée successivement Caol'nan Eilean, Craighouse, Small Isles et Lagg. La première distillerie officielle sur Jura fut construite en 1810 sous le nom de Small Isles Distillery par Archibald Campbell, près d'une grotte où se distillait illégalement du whisky. Une licence au nom de William Abercrombie fut accordée en 1831. En 1832, Archibald Fletcher pris la tête de la distillerie et y resta une vingtaine d'années. Elle changea souvent de propriétaire au cours du XIXe siècle : J&A Gardner, Norman Buchanan, J.K. & D. Orr et enfin James Furgusson, qui l'acquit en 1875 et la reconstruisit en 1884, où la production atteignit 65 000 Gallons/an. En 1901, une décision du propriétaire des terres Colin Campbell de lever un impôt sur toutes les constructions décida la famille Furgusson à déménager tout le matériel vers Glasgow. Une nouvelle distillerie fut reconstruite avec le soutien financier de Scottish & Newcastle Breweries. Le 26 avril 1963, la nouvelle distillerie fut officiellement inaugurée. Le nombre de ses alambics doubla en 1978. La Scottish & Newcastle Breweries céda la distillerie à Invergordon qui fut elle-même absorbée par White & Mackay qui devint en 2001 Kyndal Spirits. La sociéte Kyndal Spirits changea son nom en 2003 pour devenir la Whyte and Mackay Ltd dont la distillerie est encore un de ses fleurons.
 
Kilchoman
 
La distillerie Kilchoman se situe près d'un village du même nom, et l'endroit serait celui où le premier whisky écossais a été distillé, après que la technique de fabrication ait été importée d'Irlande. La distillerie a été inaugurée en juin 2005, au sein de la ferme de Rockside. Islay est renommée pour ses nombreuses distilleries, mais Kilchoman est la première nouvelle unité de production à être construite sur l'île depuis 124 ans. Plus d'un tiers de l'orge utilisé pour la fabrication du whisky est cultivé par la ferme et malté à la distillerie. Le reste provient de la malterie de Port Ellen .Le premier tonneau de whisky a été rempli le 15 décembre 2005, et a été mis en bouteille en 2008 (l'âge minimum légal pour avoir l'appellation whisky est de 3 ans). Kilchoman a mis en bouteille chaque année depuis la première distillation leur new-spirit afin de lancer leur produit et de faire découvrir toute l'évolution de leur alcool depuis la distillation jusqu'à la mise en bouteille du whisky.
 
Kininvie
 
La distillerie Kininvie est l'une des distilleries les plus récentes puisqu'elle ouvrit ses portes en 1990. Elle appartient à Willam Grant & Sons (Glenfiddich) et est située à Dufftown. Il s'agit d'une distillerie très moderne opérant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Elle sert beaucoup aux blends du groupe dont Clan MacGregor. Un seule single malt est sorti de ses alambics, il fut nommé le Hazelwood 105. Il s'agissait d'un single malt de 15 ans. Elle est également l'un des 3 composants (avec Balvenie et Glendiffich) du célèbre pure malt Monkey Shoulder
 
Knockando
 
Knockando ("petite colline noire" en gaélique écossais ) a été créée par John Thompson en 1898, près de la source de la Cardnach, dont il avait acquis le droit exclusif de pompage. La distillerie a adopté le nom de l'agglomération voisine, un village comptant aujourd'hui 200 habitants, entouré de forêts. A sa construction, la distillerie était la première à être équipée de l'éclairage électrique. Cependant, cette modernité illustrait aussi la facilité avec laquelle des capitaux pouvaient être alors levés dans l'industrie du whisky: la "bulle du whisky" explosa cette même année 1898, lorsque les frères Robert & Walter Pattison firent faillite. Si la production démarra en mai 1899, la "crise Pattison" entraina l'arrêt de la distillerie 10 mois plus tard. La distillerie fut rachetée par W&A Gilbey, célèbre producteurs de Gin de Londres en 1904, qui consolida la croissance de l'entreprise. En 1905, la distillerie fut connectée au Chemin de Fer d'Écosse du Nord, qui reliait Grantown-on-Spey aux grandes villes du Nord-Est de l'Écosse. Les installations se modernisèrent en 1969: la production doubla alors grâce au passage de deux à quatre alambics. Knockando devint propriété de GrandMet (Grand Metropolitan Hotels) en 1975, qui devint le groupe Diageo en 1997, lors de la fusion de GranMet avec Guinness PLC. Son single malt est toujours embouteillé en versions millésimées, et la vente de single malt qui a commencé en 1878 a amené Knockando à la huitième place des exportateurs de Single Malt. Cependant, 8% seulement sont vendus sous forme de single malt, le reste étant utilisé dans les blended whiskys J&B et Spey Royal.
 
Ladyburn
 
La distillerie Ladyburn était située dans les Lowlands et eut une existence très courte puisqu'elle produisit du whisky de 1966 à 1975. Elle était située dans le même complexe que la distillerie Girvan, distillerie de grain toujours en activité appartenant à William Grant & Sons (Glenfiddich). Les négociants ont l'habitude de commercialiser les fûts restants de Ladyburn sous le nom d'Ayrshire.
 
Lagavulin
 
Fondée en 1816, la distillerie appartient aujourd'hui au groupe Diageo . Fondée sur le site d'anciennes distilleries illicites dont on retrouve la trace dès 1742, Lagavulin a connu plusieurs agrandissements successifs. Elle possède deux wash stills et deux spirit stills. Sa production est d'environ 1,7 million de litres d'alcool par an. Lagavulin produit un whisky caractérisé par la puissance des arômes de tourbe et de fumée, mais cependant moins monolithique que ceux produits par ses voisines de la côte est, du fait d'un vieillissement en fûts de sherry. Cette opération traditionnelle apparaît au nez par des arômes rappelant la noix, puis en bouche par une très légère sensation d'acidité. Cela en fait un whisky équilibré et puissant, très intéressant à boire en fin de repas, mais à réserver aux inconditionnels en apéritif. En effet, les arômes intenses de tourbe et de fumée peuvent surprendre, voire être désagréables à un palais non averti.
 
Laphroaig
 
Laphroaig (prononcé 'la-froyg') vient du gaélique écossais Lag a'mhor aig qui signifie « la grotte de la baie ». Elle fut fondée par Donald Johnston dont le père avait créé quelques années plus tôt la distillerie Lagavulin. A la mort de Donald, son fils Dugald hérita de la distillerie, mais comme il n'avait que 11 ans, la distillerie fut confiée à Walter Graham, de la distillerie Lagavulin voisine. Elle est actuellement la propriété de l'entreprise Beam Global Spirits & Wine depuis juillet 2005, emploie vingt personnes et produit 2 200 000 litres d' alcool pur par an. Le whisky qui y est produit peut être consommé tel quel ou entrer dans la composition des blends Islay Mist et Long John
 
Ledaig
 
La distillerie fut fondée en 1823, dans les bâtiments d'une brasserie créée en 1798 par le même John Sinclair. La distillerie Tobermory est la seule distillerie légale sur l'ile de Mull. Elle portait à l'époque le nom de Ledaig. La distillerie connut une première période de fermeture entre 1837 et 1878. La distillerie fut vendue en 1890 à John Hopkins & Co qui l'intégra à la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1916. Fermée à nouveau en 1928 pendant plus de 40 ans, Tobermory rouvrit en 1972 sous le nom de Ledaig. L'une des sociétés qui contribua à sa réouverture n'était autre que le producteur de xérès Domecq.Cependant, dès 1975, la distillerie fut de nouveau mise en sommeil. Il fallut attendre 1990 pour qu'elle reprenne son activité sous le nom Tobermory. La distillerie produit deux single malts, l'un non tourbé, Tobermory, et l'autre extrêmement tourbé, Ledaig. La plus grande partie de la production est utilisée pour les assemblages du groupe Scottish Leader et Black Prince et 50% sont vendus à d'autres assembleurs. La distilerie appartient à la société Ecossaise Burn Stewart (propriétaire également de Bunnahabhain et Deanston . Burn Stewart a été racheté par une société basée à Trinidad, CL Financial Ltd, qui possède entre autres Angostura.
 
Linkwood
 
D'anciens documents des douanes attestent que Peter Brown aurait commencé à distiller le whisky à Linkwood en 1824. A sa mort en 1860, son fils William Brown prit les rennes de la distillerie pour une période d'une trentaine d'années au cours desquelles il réussit à bâtir une solide réputation pour la distillerie. Dès l'origine, la distillerie Linkwood fut équipée d'alambics de grande taille. Entièrement rénovée en 1872, elle fut cotée en bourse en 1898 après que la famille Brown ait créé la société Linkwood-Glenlivet. A partir de 1902, Innes Cameron dirigea la distillerie jusqu'à sa mort en 1932. Rachetée en 1936 par La D.C.L. (Distillers Company Ltd.), elle fut de nouveau rénovée en 1962 après avoir été fermé durant la seconde guerre mondiale et ensuite dirigée par Roderick Mackenzie qui exigea durant les 18 ans qu'il a passé à la tête de l'entreprise que rien ne soit changé, jusqu'aux toiles d'araignée qui devaient rester en place, de peur que cela n'affecte les arômes et le goût de son whisky. Agrandie en 1971, elle tripla sa capacité de production. Malgré toutes ces transformations, la distillerie Linkwood a toujours su conserver son caractère traditionnel. Linkwood connut une courte période de fermeture entre 1985 et 1990. Pas plus de 1 à 2% de la production est vendue sous forme de single malt, le reste étant destiné aux blends de UDV, entre autres White Horse, Haig, Bell's et Dimple.
 
Linlithgow
 
L'endroit était une léproserie eu 12ème siècle et a été transformé en couvent puis en hôpital au cours des années. La distillerie elle-même, située à Linlithgow date de 1765, et n'a pas toujours été appelée St Magdalene. Elle a porté le nom de Linlithgow au cours de son histoire. La distillerie est construite à proximité du Union Canal, ce qui permettait de transporter facilement le whisky. La distillerie a appartenu à Adam Dawson, qui fut l'un des premiers détenteurs d'une licence permettant de distiller du whisky légalement. En 1912, la distillerie fut rachetée par DCL (qui allait devenir UDV après fusionnement avec Guiness), et a définitivement fermé ses portes en 1983. Elle a été transformée en immeuble à appartements de standing, mais son caractère extérieur a été parfaitement conservé. Les toits en pagode sont toujours visibles à l'heure actuelle.

 

 

 
Littlemill
 
Parmi les prétendantes au titre «de plus vieille distillerie d'Ecosse », Littlemill avance la date de création la plus ancienne, 1772. Reconstruite en 1875, elle pratiquait une triple distillation jusque dans les années 1930. En sommeil de 1984 à 1989, elle produisit de nouveau pendant cinq ans après avoir été modernisée. Fermée en 1994, elle fut en partie démantelée en 1996. Les bâtiments qui subsistent sont dans un état total de délabrement. Il est cependant prévu de rouvrir cette distillerie et d'en faire un musée vivant et en activité. L'état de délabrement permet cependant de douter que cette distillerie ne revive un jour sous quelque forme que ce soit.
 
Loch Lomond
 
Distillerie située à Alexandria dans le West Dunbartonshire près du Loch Lomond . Fondée en 1965 dans une ancienne teinturerie, cette distillerie a repris le nom de son prédécesseur qui se situait de l'autre côté du loch, à Arrochar et qui ferma en 1817. Fermée elle-même en 1984, elle ne dut sa survie qu'à l'action d'un embouteilleur indépendant de la région, l'entreprise Glen Catrine Bonded Warehouse Company Ltd., qui la racheta en 1985 pour accroître sa capacité de production.Ce whisky est beaucoup plus connu par les tintinophiles que par les amateurs de cet alcool, car il est celui que boit le capitaine Haddock tout au long des bandes dessinées de Tintin. Cependant, même si la distillerie s'en réclame au XXIe siècle, il n'existait pas lors de sa première apparition dans les albums d'Hergé, puisqu'elle n'a rouvert qu'en 1965.
 
Lochside
 
La distillerie Lochside fut fondée en 1957 par la société Mac Nab distillers sur le site d'une ancienne brasserie (Deuchars & sons) située dans la ville de Montrose. Jusqu'au début des années 1970, la distillerie produisait parallèlement un whisky de grain. En 1973, elle fut cédée au groupe espagnol Domecq, qui cessa aussitôt la production de whisky de grain. Rachetée en 1994 par la société Allied Lyons, la distillerie Lochside fut mise en sommeil peu de temps après. La distillerie a été détruite au début de l'année 2005 pour faire place à un centre de jardinage.
 
Longmorn
 
Distillerie du Speyside située à Elgin dans le Morayshire. La distillerie a été créé en 1894 par John Duff en même temps que sa proche voisine Benriach. Duff était très connu dans le petit monde du whisky : il avait fondé une vingtaine d'années auparavant la distillerie Glenlossie. Suite à sa faillite personnelle Duff vendit à la fin du XIXe siècle toutes ses propriétés. C'est John Grant, propriétaire de Glen Grant, qui rachete Longmorn. En 1970, la distillerie fusionne avec Glen Grant et Glenlivet pour former un géant du whisky écossais, le groupe The Glenlivet Distillers Ltd. Passée entre les mains de Seagram en 1977 elle appartient aujourd'hui à Pernod Ricard au travers de sa filiale « The Chivas and Glenlivet Group ». Au cours de cette longue histoire, longmorn est une des rares distilleries à n'avoir jamais cessé de produire de l'alcool. Longmorn possède 8 alambics (4 wash stills et 4 spirit stills) en forme de gros oignons. Elle produit annuellement près de 3.3 millions de litres d'alcool pur. La distillerie produit un single malt assez méconnu et pourtant de très grande qualité. Ce single malt est marqué par des notes très fruitées. Il appartient à la gamme officielle « Heritage Collection ». La majeure partie de la production est destinée aux blends comme Something Special et Queen Anna.
 
Macallan
 
Fondée en 1824 par Alexander Reid, la distillerie, de taille modeste à l'époque, changea plusieurs fois de propriétaires au cours du XIXème siècle. Achetée en 1892 par Robert Kemp, un négociant d'Elgin, Macallan vit une partie de ses bâtiments et de ses moyens de production rénovés. L'expansion phénoménale qu'elle a connue eut lieu à partir des années 60 ; auparavant, le whisky Macallan était essentiellement consommé dans les Highlands et acheté par des blenders. Le nombre d'alambics passa successivement de 6 à 12 en 1965, puis à 18 en 1974 et à 21 en 1975. A noter que ces alambics, nombreux certes pour pouvoir répondre à une demande sans cesse croissante, sont les plus petits du Speyside…ce qui n'est peut-être pas pour rien dans la spécificité du produit ; de plus ces derniers ont la particularité de fonctionner en trios et non par paires comme cela se pratique habituellement : chaque alambic de première distillation « wash still » en alimente deux de deuxième distillation, les « spirit stills ». Ajoutons à cela que Macallan utilise (ou utilisait devrait-on dire dorénavant) exclusivement des fûts de sherry pour la maturation de son single malt et l'on comprendra aisément que certains l'aient qualifié de « Rolls Royce du whisky »…dixit Mickael Jackson, référence en la matière. Désormais propriété de Highland Distillers Ltd., la politique de la maison semble s'orienter différemment : l'usage de la « golden promise », la variété d'orge choisie jusqu'alors (golden promise) et le vieillissement en fûts de sherry ne sont plus des priorités...
 
Macduff
 
Située à proximité de la rivière Deveron, à la frontière du Speyside, la distillerie Macduff a été créée par le groupe Glen Deveron Distillers Ltd qui la revendit 12 ans plus tard à la société William Lawson qui fait partie désormais du groupe Bacardi. Au cours de sa courte histoire, la distillerie Macduff a connu de multiples transformations afin de tester toutes sortes de nouvelles techniques de distillation. Ainsi, elle fut la première à expérimenter des mashtons en métal ainsi que l'une des premières à utiliser des alambics chauffés à la vapeur. De même Macduff fut l'une des rares distilleries à isoler les cols de cygne pour économiser l'énergie avant de placer les condensateurs en horizontal pour optimiser le procesus de refroidissement. Macduff doubla sa capacité de production entre 1966 et 1968. En 1990, elle fut dotée d'un cinquième alambic. Son single malt est embouteillé officiellement sous le nom Glen Deveron et sous le nom Macduff par les embouteilleurs indépendants. Son single malt entre dans la composition du blend William Lawson
 
Mannochmore
 
The Midleton est une distillerie située dans la ville de Midleton dans le Comté de Cork. C'est la plus grande distillerie d'Irlande. On y produit de nombreux alcools, mais sa principale production est celle de whiskey. La distillerie de Midleton a été fondée en 1825 par les frères James, Daniel et Jeremiah Murphy. Ils reprennent en décembre de cette année là les bâtiments d'une ancienne manufacture transformée pendant un temps en caserne militaire. En 1966, les sociétés de production de whiskey (John Power & Son, John Jameson & Son, et Cork Distillers company qui possède la distillerie de Midleton) décident de fusionner et de former ainsi le groupe Irish Distillers Ltd. Le directoire de la nouvelle société décide de fermer toutes les distilleries existantes et de regrouper toute la production à Midleton. Une nouvelle distillerie est construite à coté de l'ancienne. La production commence en 1975. L'ancienne distillerie est reconvertie en musée et devient rapidement une des principales attractions touristiques de la région de Cork. Midleton est une des plus modernes distilleries au monde. Sa capacité de production s'éleve à près de 19 million de litres d'alcool par an. Il y a 13 alambics qui produisent en les combinant de façon différente tous les types de whiskeys irlandais. Midleton commercialise ses whiskeys sous plusieurs étiquettes : Jameson (Le whiskey irlandais le plus vendu dans le monde), Powers (Le whiskey le plus vendu en Irlande), Tullamore Dew, Redbreast (Surnommé le nectar irlandais et il a été élu "Best of the Best 2003" par Whisky Magazine), Paddy, Midleton Very Rare (un premium blend de luxe, considéré par beaucoup comme étant l'un des blends les plus fins d'Irlande).
 
Millburn
 
Cette distillerie était connue à l'origine sous le nom d'Inverness Distillery. Elle fut rachetée en 1892 par deux membres de la famille Haig qui la cédèrent en 1921 à la société Booth's (producteur de gin). En 1922, elle fut détruite par un incendie. Reconstruite, elle fut rachetée en 1937 par la D.C.L. (Distillers Company Ltd.). L'un de ses bâtiments abrite aujourd'hui un restaurant. Son single malt fut embouteillé officiellement dans la collection des « Rare Malts » en 1993. Il demeure toujours disponible auprès de quelques embouteilleurs indépendants.
 
Miltonduff
 
La distillerie se trouve à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d'Elgin. Elle occupe l'emplacement d'un ancien moulin . En 1824, un an après l'adoption de « l'excise act », Andrew Peary et Robert Bain acquirent à la fois la licence et le terrain afin de fonder Miltonduff. Rachetée par William Stuart en 1866, la distillerie fut agrandie à la fin du XIXème siècle puis passa sous le contrôle de Hiram Walker & Sons en 1937. En 1964, deux alambics de type Lomond furent ajoutés ; cela permit de fabriquer un single malt différent, plus corsé, diffusé sous le nom de Mosstowie (en plus de la production traditionnelle de Miltonduff) ; mais en 1981, ces alambics furent démontés et remplacés ce qui permit de répondre à la demande croissante de whisky Miltonduff. La distillerie, avec ses 6 alambics, fait désormais partie des unités de production importantes d'Allied Distillers.
 
Moffat
 
Ancienne distillerie dont l'existence fut très courte puisqu'elle fut crée en 1965 et démantelée en 1985. Elle était la propriété d'Inverhouse et était située à Airdire. Elle produisait des whiskies de grains sous le nom de Garnheath mais elle possédait également 2 paires d'alambics qui produisaient du malt le Glenflager et le Killyloch.
 
Mortlach
 
La distillerie Mortlach est située à Dufftown dans la région du Speyside. Elle fut créée en 1823, année où les premières autorisations de distiller ont été accordées (l'Excise Act). C'est la première distillerie construite à Dufftown qui en compte désormais une petite dizaine. La distillerie fut rachetée par Johnnie Walker en 1923. Elle appartient au groupe Diageo. Elle offre la particularité de produire un whisky issu de 2,8 distillations. En fait 80% de la production est distillé trois fois, les 20% restant n'étant distillés que deux fois.
 
Mosstowie
 
La distillerie se trouve à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d'Elgin. Elle occupe l'emplacement d'un ancien moulin . En 1824, un an après l'adoption de « l'excise act », Andrew Peary et Robert Bain acquirent à la fois la licence et le terrain afin de fonder Miltonduff. Rachetée par William Stuart en 1866, la distillerie fut agrandie à la fin du XIXème siècle puis passa sous le contrôle de Hiram Walker & Sons en 1937. En 1964, deux alambics de type Lomond furent ajoutés ; cela permit de fabriquer un single malt différent, plus corsé, diffusé sous le nom de Mosstowie (en plus de la production traditionnelle de Miltonduff) ; mais en 1981, ces alambics furent démontés et remplacés ce qui permit de répondre à la demande croissante de whisky Miltonduff. La distillerie, avec ses 6 alambics, fait désormais partie des unités de production importantes d'Allied Distillers.
 
North British
 
La distillerie fut créée en 1885 par un groupe d'industriels parmi lesquels figure Andrew Usher, qui eut le premier l'idée de commercialiser un mélange de whisky de malt et de whisky de grain en 1860. Ce premier blend fut vendu sous le nom de "Old vatted Glenlivet". La distillerie North British commença à produire en septembre 1887. La distillerie utilise principalement le mais comme ingrédient de base, mais également du malt vert . La distillerie fut la première à installer un "Saladin Box" pour produire son malt en 1948. North British est la dernière distillerie en activité à Edimbourg, et aussi la seconde distillerie de grain en importance en Ecosse (avec une production annuelle de 64 millions de litres). Outre la production de whisky de grain pour les marchés du blend (entre autres J&B, Famous Grouse, Chivas Regal, Lang's, Isle of Skye et Cutty Sark), North British produit également d'autres alcools de grain: du gin et de la vodka. Jusqu'en 1993, la distillerie appartenait à "North British Distillery Co Ltd". En 1993, elle fut reprise par "Lothian Distillers", une société appartenant à IDV et Edrington, chacun possédant 50% des parts. IDV appartient à Diageo.
 
North Port
 
Située au nord de la ville de Brechin, la distillerie North Port fut fondée par une famille de banquiers et d'agriculteurs en 1820. Elle demeura une distillerie familiale jusqu'à son rachat par la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1922. La distillerie fut fermée en 1983 et démolie. Son single malt demeure disponible auprès de certains embouteilleurs indépendants ou officiellement dans la gamme des « Rare Malts » sous le nom de North Port Brechin.
 
Oban
 
Oban a été fondée en 1794 par les frères Stevenson. La ville d'Oban s'est construite par la suite, autour de la distillerie. En 1866, la distillerie passe dans les mains de Peter Cumstie qui la revend en 1883 à Walter Higgin. Ce dernier veut la moderniser et décide entre autres de creuser la roche afin d'y bâtir un nouveau chai. Les travaux doivent être arrêtés suite à une découverte archéologique, mettant à jour des restes humains datant de 4500 ans avant JC qui sont depuis exposés au National Museum of Antiquities d'Edinburgh. La distillerie est rachetée par Alexander Edward, propriétaire d'Aultmore pour former le groupe Oban and Aultmore-Glenlivet Distilleries Ltd. Le groupe Dewar's en devient propriétaire en 1923. En 1930, le groupe Dewar's fut repris par SMD qui fait actuellement partie de UDV (Diageo), l'actuel propriétaire. Oban resta en sommeil de 1931 à 1937 durant la seconde guerre mondiale puis de 1969 à 1972.
 
Pittyvaich
 
Distillerie récente, parce que créée en 1975, Pittyvaich aura eu une vie très courte, parce que son propriétaire(Bells) décida de sa fermeture dès 1993 sans grand espoir de réouverture malgré de timides tentatives. La distillerie disposait d'une infrastructure ultra-moderne, et sa production était exclusivement destinée aux assemblages appartenant à UDV. La distillerie qui se trouvait à Dufftown est actuellement totalement démolie.
 
Poit Dubh
 
Whisky faisant partie de la famille des whiskies dits-gaéliques, son nom décrit les alambics illicites qui pullulaient du temps de la contrebande. Les whiskies gaéliques ont été élaborés pour les communautés de langue celte de la côte atlantique écossaise. Ils représentent l'attachement d'un gentleman farmer, Sir Ian Noble, aux traditions gaéliques et à son terroir celte. Sa production est la plus réputée des Whiskies de "propriétaire".
 
Port Askaig
 
La jeune maison de négoce londonienne Specialty Drinks, lance sa toute première gamme de single malts baptisée Port Askaig. A l'instar de Port Ellen, port d'accueil réputé également pour sa distillerie fermée depuis 1983, Port Askaig se situe sur l'île d'Islay, non pas au sud mais au nord. Ce petit port fait face à l'île de Jura côtoie la distillerie Caol Ila...
 
Port Charlotte
 
Près de 80 ans après sa fermeture et sa démolition (partielle), la distillerie de Port Charlotte (appelée aussi Lochindaal), sur Islay, connaît une double résurrection en ce 21ème siècle, ce qui ne pourra que réjouir les habitants de l'île comme tous les amateurs de whisky. Depuis 2001, en effet la distillerie Bruichladdich élabore un single malt sous ce nom, assez tourbé (40 ppm pour le malt et 20-25 ppm à la sortie d'alambic), et distillé trois fois. Elle est par ailleurs en passe de réaliser son projet de reconstruire exactement cette distillerie.
 
Port Dundas
 
La distillerie Port Dundas fut créée en 1811 et produit exclusivement du whisky de grain. Port Dundas fit partie du club des fondateurs de Distillers Company Limited (aujourd'hui Diageo).
 
Port Ellen
 
La distillerie Port Ellen fut fondée aux alentours de 1820 par A.K.Mackay. Peu après, celui-ci fit faillite et céda la distillerie à John Ramsey, figure emblématique dans le monde du whisky, qui fut un des premiers à comprendre l'intérêt d'exporter le malt écossais sur le marché des USA. En 1925, la distillerie fut rachetée par Distillers Company Ltd. et fermée peu après. La distillation ne reprit qu'en 1967, après qu'une restructuration importante des structures ait eu lieu et ait permis de doubler la capacité de production ; cela pour peu de temps puisqu'elle fut à nouveau stoppée, de façon quasi définitive cette fois en 1983. Le groupe propriétaire ayant déjà dans son giron Lagavulin et Caol Ila, il est aisé de comprendre qu'il ne souhaitait pas voir la production perdurer dans une autre distillerie d'Islay. Néanmoins, Port Ellen continue à faire fonctionner sa malterie qui fournit les autres distilleries de l'île en matière première.
 
Pulteney
 
Old Pulteney est située à Wick dans les Highlands. À l'exception des deux distilleries des îles Orcades, Old Pulteney est la plus septentrionale des distilleries écossaises. Même si elle était située sur le continent, au moment de sa création en 1826, la distillerie n'était pas accessible par voie de terre. Elle était approvisionnée en céréales par bateaux et le whisky était emmené de la même façon. À cette époque, la plupart des travailleurs de la distillerie étaient aussi des pêcheurs. La distillerie est aujourd'hui la propriété de Inver House Distillers qui possède aussi Glenlivet ou Balblair. Elle possède 1 wash still et 1 spirit still et produit environ 1 million de litres d'alcool pur par an. Old Pulteney produit un single malt vendu tant en version officielle que par des embouteilleurs indépendants.
 
Rosebank
 
La distillerie Rosebank en sommeil depuis 1993 se situe sur les rives du canal Forth-Clyde près de la ville de Falkirk. Cette ancienne malterie appelée Camelon fut rachetée par la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1914. Considéré comme le meilleur malt des Lowlands par certains spécialistes, Rosebank était encore récemment disponible en version brut de fût dans la gamme des « Rare Malts ». Les embouteilleurs indépendants en proposent de nombreuses versions.
 
Royal Brackla
 
Construite sur le domaine de Cawdor, rendu célèbre par Shakespeare (Macbeth), Royal Brackla fut en 1835, la première distillerie à obtenir le titre de fournisseur de la Royauté sous le règne de Guillaume IV. La distillerie fut bâtie en 1812 par le capitaine William Fraser. Les débuts furent difficiles à cause de la concurrence déloyale des nombreuses distilleries clandestines de la région. Le capitaine Fraser fut obligé de trouver des débouchés dans les Lowlands. Dans les années 1860, Andrew Usher & Co fit son entrée dans l'entreprise. On liu attribue généralement l'invention de la technique d'assemblage des whiskies avec du whisky de grain (blend). C'est pourquoi Brackla fut l'un des premiers whiskies à être utilisés dans des blends. La distillerie fut reconstruite en 1898 par deux négociants en vins d'Aberdeen. En 1926, elle fut rachetée par la société John Bisset & Co qui l'intégra à la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1943. Cette compagnie fut absorbée par UDV, branche "distillerie" de Guiness. Reconstruite en 1964, elle doubla sa capacité de production en 1970. Fermée de 1985 à 1991, Royal Brackla est aujourd'hui de nouveau opérationnelle. Les surfaces de maltage ont été utilisées jusqu'en 1966, époque à laquelle une seconde paire d'alambics a été ajoutée. Les anciens bâtiments ont été démolis lors de cette reconstruction. Diageo fut créée suite à la fusion de Guiness et Gran Metropolitan. United Distillers & Vintners fait partie du groupe. En vertu d'une loi anti-trust, UDV s'est vue contrainte de vendre la distillerie à son propriétaire actuel, Dewars, appartenant à Bacardi-Martini. La plus grande partie de la production disparaît dans des assemblages tels que Dewars, Johnnie Walker Gold Label et Bisset's Finest Old.
 
Royal Lochnagar
 
La région au nord de la rivière Dee était un des grands centres de la distillation illégale. Suite à la promulgation de l'Excise Act, James Roberston fut l'un de premiers à demander et obtenir une licence d'exploitation d'une distillerie. Il possédait une petite distillerie à Glen Feardan, et les autres distillateurs, restés dans l'illégalité le considérèrent comme un traitre, et mirent le feu à son exploitation. Suite à cet épisode, James Robertson se mit à construire une nouvelle distillerie qu'il baptisa Lochnagar. Le sort s'acharna sur lui, et le 12 mai 1841, le feu se déclencha mystérieusement, décourageant James qui quitta définitivement le monde des producteurs de whisky. Quatre ans plus tard, John Begg construisit une nouvelle distillerie au Sud de la Dee, et la baptisa New Lochnagar. La distillerie New Lochnagar se situe à proximité du château de Balmoral, résidence d'été de la famille royale qui venait de prendre possession des lieux. John Begg s'empressa d'écrire une lettre au secrétaire privé de la famille royale, G.E. Anson pour annoncer que la distillerie était opérationnelle. La réaction de la Cour ne se fit pas attendre, car dès le lendemain, la reine Victoria et son mari Albert visitèrent la nouvelle distillerie. Le couple royal était tellement impressionné par cette nouvelle distillerie que la reine décida de lui attribuer le titre de fournisseur de la cour, et l'autorisa à employer le nom de Royal Lochnagar. Cela a eu une répercussion immédiate sur le prix de vente du whisky...Dans les années 1880, l'essentiel de son malt entrait dans la composition du célèbre blend VAT 69, mais de nos jours la plus grande partie de la production est vendue sous forme de single malt. La distillerie rejoignit la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1916 avant d'être reprise par Guiness en 1986. Guiness allait plus tard fusionner avec Grand Metropolitan pour former le groupe UDV (United Distillers and Vintners). La distillerie rénovée en 1967 a gardé tout son caractère traditionnel.
 
St Magdalene
 
L'endroit était une léproserie eu 12ème siècle et a été transformé en couvent puis en hôpital au cours des années. La distillerie elle-même, située à Linlithgow date de 1765, et n'a pas toujours été appelée St Magdalene. Elle a porté le nom de Linlithgow au cours de son histoire. La distillerie est construite à proximité du Union Canal, ce qui permettait de transporter facilement le whisky. La distillerie a appartenu à Adam Dawson, qui fut l'un des premiers détenteurs d'une licence permettant de distiller du whisky légalement. En 1912, la distillerie fut rachetée par DCL (qui allait devenir UDV après fusionnement avec Guiness), et a définitivement fermé ses portes en 1983. Elle a été transformée en immeuble à appartements de standing, mais son caractère extérieur a été parfaitement conservé. Les toits en pagode sont toujours visibles à l'heure actuelle.
 
Scapa
 
Située sur l'île principale des Orcades près de la ville de Kirkwall, la distillerie se trouve en bordure de la baie de Scapa Flow et n'échappa que de justesse à un incendie lors de la Première Guerre mondiale. Fondée en 1885 par John Townsend un distillateur venu du Speyside, elle manque d'être la distillerie situé à l'extrême Nord de l'Écosse de moins d'1 km (ce titre est détenu par la distillerie Highland Park. La distillerie possède un wash still et un spirit still et elle produit un single malt à l'arôme de miel marqué par des pointes fruitées et une finale chocolatée. Ce single malt est beaucoup moins tourbé que la plupart des whiskys produits sur des îles écossaises. Le single malt de la distillerie est aussi utilisé pour la fabrication des blends de la marque Ballantine's. La distillerie avait été mise en sommeil en 1994 par son propriétaire d'alors (Allied Distillers). Elle a recommencé à produire en 2005 après son rachat par le géant français des spiritueux : Pernod Ricard.
 
Speyburn
 
Distillerie fondée en 1897 à Rothes par John Hopkins & Company. Le site a été choisi par John Hopkins lui-même pour la présence d'une source d'eau non polluée à proximité. La distillerie a été construite sur les plans du grand architecte écossais de l'industrie du whisky, Charles Doig. La distillation a commencé le 15 décembre 1897.

En 1900, Speyburn est la première distillerie à abandonner la méthode traditionnelle de maltage, c'est-à-dire faire reposer le malt sur le sol, et à utiliser des cuves spéciale. Ces cuves ne sont plus utilisées depuis les années 1960 mais elles sont toujours sur place car elles ont été classées monument historique. Speyburn est une marque assez peu connue au Royaume-Uni et en Europe occidentale. Elle est par contre la première marque vendue en Finlande et une des dix premières aux Etats-Unis. La distillerie appartient à Inver House Distillers Limited qui possède aussi Knockdhu, Old Pulteney ou Balblair.

 
Speyside
 
Speyside est une distillerie fondée en 1990 à Drumguish par George Christie. La construction de la distillerie a commencé en 1990 soit plus de 25 ans après la fondation de la société qui devait la gérer, la Speyside Distillers Company Ltd. Le premier whisky commercialisé est un The Speyside 8 ans en 1999. Une version en 10 ans est lancée en 2001. Speyside possède une cuve de brassage et quatre cuves de fermentations en acier inoxydable. La distillation se fait au moyen de deux alambics, un wash stills de 10 000 litres et un spirit stills de 6 000 litres. Depuis 2006, la distillerie produit un jour par semaine un alcool tourbé.
 
Springbank
 
Springbank est une des dernières distilleries en activité de la région de Campbeltown dans le Mull of Kintyre. La distillerie fut fondée en 1828 par Archibald Mitchell, l'arrière grand-père du propriétaire actuel. Springbank est une des rares distilleries appartenant toujours à une famille. La quasi-totalité de son whisky est ainsi vendue en single malt. Les grands conglomérats produisant des blends préfèrent en effet utiliser les single malt issus de distilleries qu'ils possèdent. Springbank prospéra rapidement jusque dans les années 1920, puis frappée de plein fouet par la crise comme les autres distilleries de Campbeltown, elle ferma de 1926 à 1935. Springbank est la dernière distillerie en Écosse à continuer à maîtriser toutes les étapes de la fabrication du whisky, depuis le maltage de l'orge jusqu'à la mise en bouteilles. Elle s'efforce de préserver des savoir-faire traditionnels. L'orge (de culture biologique) est cultivée localement, séchée et maltée dans ses propres aires de maltage. La distillerie possède 1 wash still, 2 spirit stills et pratique une curieuse et unique double distillation et demie ; la troisième distillation est en effet effectuée à partir d'un mélange des distillats issus de la première et de la deuxième distillation. Le whisky produit n'est pas filtré à froid, ni coloré artificiellement. Les whiskies de Springbank sont fins, élégants, avec des pointes d'épices et d'iode tout en étant crémeux. La distillerie produit trois types distincts de single malt : Springbank Longrow (tourbé) et Hazelburn, le dernier né de la distillerie. Springbank produit aussi ses propres blends: Campbeltown Loch 5 ans et Mitchell's 12 ans.

 

 
Strathclyde
 
Propriété du groupe Pernod Ricard depuis le 26 juillet 2005, la distillerie de grains faisait au départ partie d'un complexe regroupant une distillerie de grain (Strathclyde) et une distillerie de malt (Kinclaith). Cette dernière a connu une vie nettement moins longue puisqu'elle est née en 1957 pour être fermée en 1975 et démantelée l'année suivante. Strathclyde fut crée en 1927 et la production commença le 15 septembre 1928. La composition de la distillation était de 70% de maïs, 23% de malt, 5% d'avoine et 2% de seigle. Strathclyde produit environ 40 millions de litres de grain par an.
 
Strathisla
 
Strathisla est fondée en 1786 par George Taylor et Alexander Milne, la distillerie s'appelait alors Milltown Distillery. La distillerie fut rachetée en 1828 par William Longmore après avoir été la propriété de McDonald, Ingram & Co. En 1879, elle fut détruite par un incendie. Entre 1870 et 1890, la distillerie porta provisoirement le nom de Strathisla, mais fut rebaptisé Milton. C'est en 1949 qu'elle fut renommée Strathisla suite à son rachat par James Barclay, l'un des membres du groupe Chivas Brothers qui appartenait à l'époque à Seagram (propriété de Sam Bronfman). Ce whisky entre d'ailleurs, pour la plus grande partie de la production, dans la composition du blend Chivas Regal et Royal Salute. La distillerie appartient depuis 2001 au groupe Pernod-Ricard. La spécificité de cette distillerie réside dans l'utilisation d'alambics de forme conique (« classic pot still ») et à compartiment sphérique (« boil ball ») de petite taille, aux cols de cygne large.
 
Strathmill
 
Fondée en pleine période d'expansion du Whisky, la distillerie Strathmill, dont le nom d'origine était Glenisla-Glenlivet Distillery, fut rachetée en 1894 par la Société W&A Gilbey. Gilbey était également propriétaire de Knockando et Glen Spey. Cet ancien moulin doubla sa capacité de production en 1969. Le single malt qu'elle produit n'est disponible qu'auprès des embouteilleurs indépendants. La production est consacrée à 100% aux blends J&B et Dunhill, à l'exception de quelques fûts achetés par des embouteilleurs indépendants. Elle est aujourd'hui la propriété de Diageo.
 
Talisker
 
La distillerie a été fondée en 1830 par les frères MacAskill. Après des débuts difficiles en raison de faillites successives, elle est rachetée en 1925 par un groupement d'assembleurs Distillers Company Ltd. Ce nouveau propriétaire va rompre avec la tradition locale de la triple distillation en 1928 pour la substituer à la plus habituelle double distillation. En novembre 1960, un incendie détruisit la salle des alambics ; la distillerie fut reconstruite en conservant quelques éléments de la distillation traditionnelle : des washbacks en bois, ainsi qu'un système de condenseurs situées à l'extérieur des bâtiments (une des rares choses ayant survécu à l'incendie). Ces condenseurs en forme de serpentin, immergés dans des cuves en bois, permettent un refroidissement plus lent et plus régulier des vapeurs d'alcool et jouent un rôle important dans le caractère huileux du Talisker. Aujourd'hui, la distillerie Talisker appartient à la compagnie Diageo et fait partie de la gamme Classic Malts. Elle possède deux wash stills et trois spirits stills.
 
Tamdhu
 
Tamdhu est située dans la ville de Knockando dans le Banffshire. La distillerie a été créé en 1897 par un groupe d'assembleurs voulant se lancer dans la production de leur propre whisky. Elle passa rapidement aux mains de Highland Distillers. L'histoire de la distillerie fut assez tranquille, sans changement de propriétaires mais marquée tout de même par une longue mise en sommeil entre 1927 et 1947. Sa capacité de production fut triplée entre 1972 et 1975. La distillerie possède aujourd'hui 3 wash stills et 3 spirit stills. Sa production annuelle d'alcool pur est de 4 millions de litres. Contrairement à ses voisines écossaises la distillerie n'a pas de toit en forme de pagode au dessus de ses fours à malt. C'est une des dernières distilleries à toujours malter la totalité de son orge sur place selon le procédé mécanique saladin. Le whisky de Tamdhu est quasiment totalement utilisé pour la production de blends tels The Famous Grouse, J&B et Cutty Sark. Tamdhu commercialise un single malt sans mention d'âge. Les autres singles malt sont commercialisés par des embouteilleurs indépendants.
 
Tamnavulin
 
Tamnavulin ("la fabrique sur la colline" en gaélique écossais) est une distillerie située sur les bords de la Livet. Créée en 1966 par Tamnavulin-Glenlivet Distillery Co Ltd., elle a été rachetée en 1993 par Whyte and Mackay Ltd et mise en sommeil en 1995. Suite à l'acquisition en 2007 de Whyte & Mackay par le groupe indien United Breweries, la distillerie a repris son activité.
 
Teaninich
 
La distillerie fut fondée en 1817 par Hugh Munro. Louée à Robert Pattison en 1852, Teaninich fut achetée par Robert Innes Cameron en 1904. Scottish Malt Distillers en prit le contrôle en 1934 et lança un programme de modernisation des installations : une deuxième paire d'alambics fut d'abord ajoutée en 1962, puis en 1971 on construisit de nouveaux locaux destinés à accueillir 6 alambics supplémentaires. Les vestiges de la distillerie originelle disparurent en 1974 lors de la dernière rénovation. A l'heure actuelle, Teaninich, dotée de 12 alambics, possède des bâtiments modernes, cubiques avec de fines cheminées. Elle est aujourd'hui la propriété du groupe Diageo comme tant d'autres...
 
Tobermory
 
La distillerie fut fondée en 1823, dans les bâtiments d'une brasserie créée en 1798 par le même John Sinclair. La distillerie Tobermory est la seule distillerie légale sur l'ile de Mull. Elle portait à l'époque le nom de Ledaig. La distillerie connut une première période de fermeture entre 1837 et 1878. La distillerie fut vendue en 1890 à John Hopkins & Co qui l'intégra à la D.C.L. (Distillers Company Ltd.) en 1916. Fermée à nouveau en 1928 pendant plus de 40 ans, Tobermory rouvrit en 1972 sous le nom de Ledaig. L'une des sociétés qui contribua à sa réouverture n'était autre que le producteur de xérès Domecq.Cependant, dès 1975, la distillerie fut de nouveau mise en sommeil. Il fallut attendre 1990 pour qu'elle reprenne son activité sous le nom Tobermory. La distillerie produit deux single malts, l'un non tourbé, Tobermory, et l'autre extrêmement tourbé, Ledaig. La plus grande partie de la production est utilisée pour les assemblages du groupe Scottish Leader et Black Prince et 50% sont vendus à d'autres assembleurs. La distilerie appartient à la société Ecossaise Burn Stewart (propriétaire également de Bunnahabhain et Deanston . Burn Stewart a été racheté par une société basée à Trinidad, CL Financial Ltd, qui possède entre autres Angostura.
 
Tomatin
 
Fondée en plein boom du whisky par un groupe d'hommes d'affaires d'Inverness au nom d'une société nommée The Tomatin-Spey District-Distillerie Coen 1897, la distillerie Tomatin connut des débuts difficiles, connaissant la faillite en 1906. La distillerie fut fermée durant les deux guerres mondiales (rationnement des céréales oblige). Entre 1956 et 1974, Tomatin connut un développement exceptionnel. Au cours de cette période, le nombre de ses alambics passa de 4 à 12. Malgré cela, la distillerie dut déposer son bilan en 1985, alors que sa production avait atteint 9.000.000 litres par an. Tomatin fut racheté la même année par la société japonaise Takara, Shuzo & Okura (connu pour sa chaîne internationale d'hôtels), qui porta le nombre d'alambics à 23 ce qui fait de Tomatin la plus grande distillerie d'Ecosse. Aujourd'hui, Tomatin n'utilise que la moitié de sa capacité de production et l'essentiel de sa production est destinée à l'assemblage, notamment au blend du groupe nommé Big"T".
 
Tomintoul
 
La distillerie Tomintoul fut fondée par les sociétés W&S Strong et Hay & MacLeod en 1964. Elle porte le nom de l'un des plus hauts villages des Highlands. Cette jeune et moderne distillerie doubla sa capacité de production en 1974, année de lancement de son single malt. Le whisky Tomintoul entre dans la composition des blends du groupe Whyte & MacKay, son propriétaire depuis 1973 jusqu'en 2000. Aujourd'hui, cette distillerie est la propriété d'Angus Dundee.
 
Tormore
 
Cette distillerie est une des plus récentes d'Ecosse, puisqu'elle n'a été bâtie qu'entre 1958 et 1960, pour le compte de Long John International par l'architecte Sir Albert Richardson. Elle est également la première à avoir été bâtie au cours du XXème siècle. Malgré son relatif jeune âge, la distillerie est classée monument historique, ce qui empêche quiconque de modifier quoi que ce soit à son aspect extérieur. Parmi les particularités architecturales, on compte la cloche qui retentit tous les quarts d'heure, les toits en cuivre et le granit qui a servi à la construction. Les habitations des ouvriers sont bâties dans le même style. Le jardin est également remarquable, avec ses haies taillées en forme de cloche et d'alambic. Long John fut racheté en 1975 par Whitbread & Co. La distillerie fut rachetée en 1975 par Allied Distillers Ltd. Tormore est passée sous contrôle de Pernod-Ricard par le rachat des activités du groupe Allied Domecq par le géant français en 2005.
 
Tullibardine
 
Bien qu'elle ait une position très méridionale, Tullibardine fait partie des Highlands. Située à Blackford, au pied des "Ochil hills" qui sont connues pour la pureté de leur eau, la distillerie Tullibardine est facilement accessible, à 45 minutes en voiture de Glasgow et Edimbourg. Réputée depuis très longtemps, l'eau des collines avoisinantes entraîna la construction de plusieurs brasseries dans la localité de Blackford. En 1947, William Delme Evans racheta l'une d'entre elles et la convertit en distillerie malgré des contraintes techniques et administratives La première distillation eut lieu en 1949 sous sa direction jusqu'à ce que des problèmes de santé le contraignent à vendre son entreprise en 1953. Mise en sommeil en 1994, la distillerie ne reprit ses activités qu'en 2003, rachetée par le groupe actuel. Malgré les aménagements et modifications apportées, une attention particulière a été accordée au maintien des méthodes traditionnelles de production.